Economie tunisie

Echos Afrique

[ad_1]

 

Adenia Partners disposera d’une enveloppe de 460 millions $ pour son cinquième fonds destiné à l’Afrique 

La société Adenia Partners indique avoir déjà dépassé les 400 millions $, initialement annoncés comme cible pour son cinquième fonds d’investissement dédié à l’Afrique (Adenia Capital V).  La société de capital-investissement a su conserver la confiance de ses investisseurs historiques qui se sont engagés à hauteur de 300 millions de dollars, dès l’annonce du lancement du Fonds en janvier 2023, lui permettant ainsi de réaliser jusqu’à 75% de son objectif initial de levée de fonds, fixé à 400 millions de dollars. En plus de l’Europe et de l’Amérique du Nord, des ressources ont été mobilisées auprès d’institutionnels africains qui sont de plus en plus nombreux.

Le premier responsable de la société a souligné : « Nous accordons une importance cruciale à la mobilisation de capitaux privés africains, en portant une attention particulière aux caisses de retraite en Afrique de l’Est et australe. Cette orientation stratégique vise à renforcer la participation des investisseurs privés africains, y compris les family offices et les fonds de pension, à notre base d’investisseurs». Le premier investissement d’Adenia Capital V a été signalé en octobre 2023. La stratégie de déploiement reste la même, celle qui a permis aux gestionnaires de la firme de continuer à attirer les investisseurs : un solide historique et des rendements financiers continus. Le secret derrière cette performance réside dans le choix systématique de prendre une participation majoritaire, afin d’atteindre les objectifs escompés. Depuis sa création, Adenia Partners affirme avoir mobilisé plus de 800 millions de dollars et permis d’attirer plus de 32,5 millions de dollars en coinvestissement. Elle est intervenue dans 32 projets, dont 17 sont déjà entièrement réalisés. La société revendique également la création d’environ 3900 emplois, avec une présence dans huit pays africains, y compris le Nigeria où elle vient récemment d’ouvrir un bureau.

L’américain BlackRock rachète une participation de 12,5% dans le plus grand parc éolien d’Afrique

Le fabricant danois de turbines éoliennes, Vestas Wind Systems, a annoncé la cession d’une participation de 12,5 % dans Lake Turkana Wind Power, le plus grand parc éolien d’Afrique, au Climate Finance Partnership (CFP), un fonds d’investissement climatique géré par la firme américaine de gestion d’actifs, Blackrock. Vestas Wind Systems, qui détient une participation dans le parc éolien situé dans le nord du Kenya depuis 2014, n’a pas dévoilé le montant de la transaction. Il a cependant affirmé qu’il continuera à assurer l’entretien des 365 turbines d’une capacité de 850 kilowatts chacune. La transaction se situe dans le cadre de la stratégie adoptée par le groupe danois, qui consiste à développer des parcs éoliens sans en rester actionnaire à long terme.

Le parc éolien du lac Turkana, dont le coût s’élève à environ 679 millions de dollars, dispose d’une capacité de 310 mégawatts.

BlackRock a lancé le Climate Finance Partnership en 2018 en partenariat avec les gouvernements français, allemand et japonais et des organisations américaines.

Banque du Caire/Berd : financement des PME

La Banque du Caire (BDC) a conclu un accord de prêt de 50 millions $ avec la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd). L’établissement, en activité depuis 1952, utilisera ce financement pour accroître son soutien aux petites et moyennes entreprises (PME) ainsi qu’à des firmes dirigées par des femmes. La filiale de la Banque Misr prévoit d’octroyer au moins 10 millions $ aux micro-entreprises détenues par des femmes, afin de stimuler leur compétitivité. « Ce financement soutiendra des projets dans des régions à l’extérieur de la capitale, en capitalisant sur la présence géographique de la BDC, notamment en Haute Egypte, qui représente environ 55% de la clientèle de la banque, dont les femmes et les jeunes représentent respectivement 35 % et 40 % », explique Tarek Fayed, directeur général de la Banque du Caire.

L’article Echos Afrique est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page