Sport

Coupe du monde des clubs de la FIFA : Al Ahly, comme à la maison !

[ad_1]

 

Le vice-champion d’Afrique a démarré le Mondialito par une victoire écrasante (3-0) au détriment des Néo-Zélandais d’Auckland City. Il a été surtout porté à bout de bras par un public tangérois complètement acquis à sa cause. Les Ahlaouis affronteront demain au deuxième tour les Américains de Seattle Sounders.

C’est une ambiance des grands jours que nous avons vécu avant-hier soir sur les gradins du Grand Stade de Tanger. L’enceinte affichait complet. Pourtant, ce n’est pas le Wydad qui jouait, mais plutôt Al Ahly qui a ouvert le bal du Mondialito face au champion d’Océanie, le club néo-zélandais Auckland City.

L’enceinte de Tanger, dont la capacité est de 65.000 places, affichait complet. Hormis la poignée des supporters égyptiens d’Al Ahly que nous avons croisés au TGV, le stade était essentiellement rempli des locaux. Ali Maâloul et ses camarades s’y sont crus presque à la maison. Ils étaient en fait portés à bout de bras par un public tangérois complètement acquis à leur cause.

Mais malgré l’engouement sans faille des supporters marocains, les Cairotes ont eu du mal, une mi-temps durant, à dévisser une défense néo-zélandaise recroquevillée. L’Auckland City, qui n’avait pas les moyens de concurrencer le géant égyptien, à préféré jouer la carte de la prudence excessive, se contentant de balancer de grandes balles en profondeur sans véritablement créer le jeu.

Et quand la balle était dans les pieds de Hussein El Shahat et ses camarades, les Néo-Zélandais se repliaient derrière pour créer le surnombre dans la perspective de fermer toutes les issues qui menaient à leur cage. Et quand, par hasard, ils tentaient une action offensive, ils ont été copieusement sifflés par les supporters tangérois.

La raison du plus fort…

Les Ahlaouis, qui ont opté pour l’attaque à outrance, n’ont jamais baissé les bras et se sont créé quelques jolies occasions, notamment celle enregistrée à la 39’ par  Mohamed Sherif qui a vu son tir croisé frôler le deuxième poteau. Encore une tentative ratée de près par les Cairotes qui, au moment où ils s’apprêtaient à rejoindre les vestiaires, ont vu leurs efforts récompensés dans la deuxième minute du temps additionnel quand Hussein El Shahat reprit la balle, prit le temps de faire un contrôle orienté avant d’adresser un tir puissant qui laissa le portier néo-zélandais, Conor Tracey, sans voix (45’+2).

Au rythme des ollé ollé !

Quand on longe la corniche de Tanger, il suffit de regarder la mer pour apercevoir l’Espagne. Une Espagne qui était présente mercredi soir sur les gradins du Grand Stade de Tanger au rythme des ollé ollé que répétaient sans cesse les supporters tangérois à chaque fois que les Ahlaouis menaient une action offensive.

Et à vrai dire, les supporters locaux, qui se sont déplacés au stade en famille ou entre amis, n’ont pas été déçus puisque les hommes de Marcel Koller ont su leur rendre l’ascenseur. En effet, le public a été servi par deux autres buts.

Au four et au moulin tout au long de la première période de jeu, Mohamed Sherif a vu ses efforts récompensés au début de la seconde mi-temps quand il profita d’une balle perdue lamentablement par un défenseur adverse, pour adresser un tir croisé directement dans les filets de Tracey (56’).De son côté, Ali Maâloul était à deux doigts de marquer un but, mais son tir croisé a frôlé le deuxième poteau (60’).Mais ce n’était pas fini. Percy Tau enfonça le clou en fin de match en triplant la mise à la 86’.

Bref, Al Ahly a étalé son jeu face à un adversaire qui, même s’il lui a donné du fil à retordre en première mi-temps, a fini par fléchir après avoir encaissé le premier but. Un but qui a été d’ailleurs libérateur pour les Cairotes qu’on a pu reconnaître à leur juste valeur en deuxième mi-temps. Jeu court et varié, en longueur et en largeur avec de jolies combinaisons qui ont enchanté le public présent.

Al Ahly, qui a pris le meilleur sur l’Auckland City, s’est donc brillemment qualifié au deuxième tour. Il affrontera demain après-midi à 18h30, toujours au Grand Stade de Tanger, la formation américaine, Seattle Sounders. Sur le papier, c’est encore un match à la portée des camarades d’Ali Maâloul, vraisemblablement en roue libre pour la demi-finale.

L’article Coupe du monde des clubs de la FIFA : Al Ahly, comme à la maison ! est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page