National

Vers l'automatisation des contraventions pour excès de vitesse et utilisation du portable au volant

[ad_1]

Vers l’automatisation des contraventions pour excs de vitesse et utilisation du portable au volant

 

Le porte-parole de l’Observatoire national de la sécurité routière, Mourad Jouini a indiqué que le projet du nouveau code de la route comportait plusieurs nouveautés et rassemblait l’intégralité des textes du domaine.

S’exprimant le 25 mars 2024 durant « Expresso » de Wassim Ben Larbi sur Express Fm, Mourad Jouini a assuré que le projet du nouveau code de la route était le fruit d’échanges avec des composantes de la société civile et d’autres institutions de l’État. Le porte-parole a évoqué l’exemple du décret n°115 du 24 janvier 2000 définissant les équipements et les moyens destinés à prouver certaines infractions à la circulation et fixant les conditions de leur utilisation.

« Ce texte porte sur le contrôle automatisé de certaines infractions telles que celles d’excès de vitesse… Nous avons convenu de mettre en place une automatisation des contraventions pour excès de vitesse… Cette proposition a été acceptée par la présidence du gouvernement… Le projet comporte une automatisation des contraventions pour utilisation du téléphone portable, circulation en sens interdit et non-port de la ceinture de sécurité en plus de plusieurs autres infractions », a-t-il expliqué.

 

 

Mourad Jouini a indiqué que des décrets d’applications devront être adoptés après la publication du projet de code de la route afin de garantir une baisse du nombre des victimes des accidents de la route. Il a assuré que le même projet abordait la question de la conduite en état d’ivresse mettant en place un alcootest, suivi de la saisie du ministère public et d’une intervention médicale afin de collecter un échantillon sanguin et d’identifier sur place le taux d’alcoolémie. Ceci permettra au ministère public de se prononcer instantanément au sujet de chaque cas.

Mourad Jouini a affirmé qu’une partie des équipements avait déjà été installée. Il a évoqué les caméras déployées au niveau de certaines intersections. D’après lui, le recours à l’automatisation des contraventions sera appliqué dans les zones où le trafic routier est important. Parallèlement à cela, des campagnes de sensibilisation auront lieu afin d’informer les usagers de la route au sujet de la nouvelle législation.

Mourad Jouini a appelé les conducteurs à respecter la loi et à faire preuve de patience. Il a évoqué une baisse du nombre d’accidents routiers durant les deux premières semaines du mois de ramadan. 

 

S.G

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page