National

Tribune | Le chantage abject de Netanyahu pour désarmer le Hamas

[ad_1]

 

Par Abdelwahab CHEBLI*

Faute d’un semblant d’une quelconque victoire militaire contre la résistance palestinienne, l’armée israélienne pratique sans vergogne un chantage sur l’ensemble d’une population gazaouie prise en otage.

Bien que l’agression armée israélienne sur la bande de Gaza marque bientôt cinq mois, tous les stratèges et observateurs militaires se sont accordés sur le fait qu’aucun des objectifs déclarés par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu n’a été atteint. En effet, les roquettes de «Khamas» continuent à pleuvoir sur les territoires de la Palestine occupée et «Kataa’ib Al Qassam» et «Saraaya Al-Qods» accomplissent quotidiennement des actes de bravoure — et preuve à l’appui — dûment documentés par des vidéos prises sur le vif et qui marqueront l’esprit des générations futures en manque d’orgueil et de fierté arabo-musulmane.

Malgré le pilonnage incessant des bombardiers  et obus israéliens qui ne ménagent aucun être vivant à Gaza, que ce soit des civils, nouveaux-nés, enfants, femmes, vieillards, et même toute vie animale ou végétale ; malgré le largage ininterrompu de bombes dites «aveugles» dont l’impact n’est autre que la destruction totale et massive d’infrastructures civiles telles que les universités, écoles, camps de réfugiés, hôpitaux et lieux de culte, les combattants de «Khamas» ne courbent pas l’échine et continuent à humilier et à déjouer les plans militaires de Tsahal. Cette armée qui prétend être la mieux équipée et la mieux entraînée du monde, et dont les prétentions fallacieuses ne sont égalées que par ses écarts immoraux et son indécence à l’égard d’une population démunie et assiégée dans une enclave devenue invivable de par le manque d’eau potable, d’électricité, de carburant, de denrées alimentaires, d’hygiène et d’aménagements urbains viables, pour une population devenue du jour au lendemain sans abri livrée aux lâches prouesses d’une armée honteusement présumée être la «plus morale du monde» [sic !]

Attiser le courroux d’un ennemi encore plus redoutable et mieux équipé que le Hamas

Malgré cette destruction massive qui se déroule en live sous les yeux d’un monde plus ou moins choqué ou parfois indifférent et même cruellement complaisant, aucun des chefs militaires de la résistance palestinienne à Gaza, notamment leurs bêtes noires Yahia Sinwar et Mohamed Dheif, n’ont pu être éliminés ni capturés. L’assassinat à Beyrouth du numéro 2 du Hamas, Saleh Alaroui, aurait seulement servi à attiser davantage le courroux d’un ennemi encore plus redoutable et mieux équipé que le Hamas, c’est-à-dire le Hezbollah, qui se veut le gardien jaloux de la souveraineté territoriale libanaise. En effet, son chef, Hassan Nasrallah, a prévenu Israël que la frappe sur la banlieue sud de Beyrouth «est grave et ne restera pas sans riposte», ajoutant que son mouvement répondra sur le champ de bataille. En tout cas, l’attentat n’a aucunement affaibli la force de frappe de la branche militaire de Hamas qui semble augmenter de jour en jour, au grand dam de Netanyahu et de son camp d’extrême droite.

En outre, seule une portion infime du réseau de galeries souterraines qui sillonnent la bande de Gaza (plus de 500 km) a été détruite par Tsahal, comme vient de le confirmer le sénateur américain John William Warner.

Et pour couronner le tout, les otages détenus par le Hamas continuent à moisir dans les tunnels brillamment conçus par le génie militaire de la résistance palestinienne…Mieux encore, à chaque fois que les forces spéciales de Tsahal essayent d’en récupérer quelques-uns, ils y laissent leur peau …Bref, un fiasco total ! Surtout lorsque l’on observe les réactions de plus en plus hostiles et embarrassantes pour le gouvernement israélien des supporters et des familles de ces otages.  La libération imminente des otages est leur priorité, avant que les ambitions belligérantes de Netanyahu et de sa vision extrémiste ne causent leur perte à jamais…

Une idée ne se détruit pas

Pourtant, Israël persiste. Pour Netanyahu et son ministre de guerre Yoav Gallant, seule la pression militaire est susceptible de libérer ces otages ! Venons-en au fait… Qu’est-ce que ces deux «illuminés» de la foi pseudo-messianique sioniste entendent par pression militaire ? D’aucuns pourraient penser qu’il s’agit de l’objectif d’éradiquer le Hamas et éliminer totalement, pensent-ils, les dangers que ce mouvement représente pour l’existence d’Israël. Les stratèges du monde, y compris dans la Palestine occupée, sont unanimes pour dire qu’un tel objectif est simplement irréalisable, compte tenu du fait qu’il est impossible de détruire une idée ancrée dans le droit international qui consacre le droit solennel à résister à la colonisation par tous les moyens, y compris la lutte armée.

Pour mieux comprendre la tactique militaire et la logique qui sous-entendent cet acharnement à poursuivre cette offensive sur Gaza, penchons nous sur les déclarations d’une journaliste israélienne, Emily Schrader, lors d’une discussion récente  qu’elle a eue avec l’animateur de télévision britannique Piers Morgan, connu pour son soutien indéfectible au soi-disant «droit d’Israël de se défendre» après l’opération du «Toufan Al-Aqsa» du 7 octobre.

Bien que reconnaissant ce «droit indiscutable» à l’autodéfense, Piers s’est demandé, suite aux menaces de Netanyahu de mener une opération militaire à Rafah, où s’entassent plus d’un million et demi de réfugiés dans des conditions précaires, si l’armée israélienne compte «tuer tout le monde à Gaza» pour arriver à ses fins ; ce à quoi la journaliste a honnêtement répondu que «pas un civil palestinien ne serait tué si «Khamas» dépose les armes inconditionnellement» …En d’autres termes, l’armée israélienne, comme une mafia criminelle, s’octroie le droit de massacrer quotidiennement les femmes, parents, grands-parents et enfants palestiniens, jusqu’à ce que Hamas décide d’abdiquer et d’abandonner le combat qu’il mène contre l’occupant.

En effet, si le Hamas détient quelque cent trente otages israéliens, l’entité sioniste détient la totalité de la population gazaouie sous sa merci, et ce depuis belle lurette ! Tous les jours, Israël tue plus d’une centaine de civils et fait davantage de blessés, malgré les avertissements de risques génocidaires reformulés récemment par la Cour internationale de justice de La Haye.

Le message de Netanyahu consiste à dire aux forces de résistance palestiniennes, voilà ce qu’on peut faire de vos proches, on les tuera, mutilera, privera d’eau, de nourriture et de médicaments, tant que vous n’accepterez pas la «réalité inexorable» de «notre droit inaliénable et permanent à vous occuper et à spolier vos terres et vos droits à la liberté et à l’autodétermination…».

Que les alliés et les sympathisants d’Israël arrêtent de jouer à l’autruche et comprennent, une fois pour toutes, que leur alignement avec Netanyahu et son gouvernement d’extrême droite les rend complices de crimes sanguinaires perpétrés contre une population civile.

A.C.

*Ancien fonctionnaire de la Ligue des Etats arabes

L’article Tribune | Le chantage abject de Netanyahu pour désarmer le Hamas est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page