Sport

ST-ESS (1-1) : A qui profite le nul?

[ad_1]

 

Parité frustrante pour les deux équipes.

Stade Hedi Naifer du Bardo. Temps printanier mais venteux. Pelouse en bon état. Public nombreux. ST-ESS (1-1). But de Mamouth Diallo (25’) et Yassine Chamakhi (79’). Avertissements: Soumaila Sidibé, Youssouf Oumarou et Bilel Mejri. Arbitrage de Seif Ouertani assisté de Wael Hannachi et Wassim Hannachi. Quatrième arbitre: Houssem Boulares. Commissaire de match: Mohamed Ben Hassena. Arbitre VAR: Jalel Sahbani. Assistant VAR: Mohamed Trabelsi. Assesseur TV: Samir Hammami.

ST: Sami Hlal (capitaine), Maher Hannachi, Marouen Sahraoui, Hamza Ben Abda, Nidhal Laifi, Youssouf Oumarou, Mamouth Diallo (Khalil Ayari), Lamine Ndao, Hamza Khadhraoui (Amath Ndao), Bilel Mejri, Haythem Jouini (Sajed Ferchichi).

ESS: Ali Jmal (capitaine), Ghofrane Nawali, Louay Ben Hassine (Fredj Ben Njima), Slaheddine Ghedamsi, Hamza Jelassi, Houssem Ben Ali, Soumaila Sidibé, Edem Ouertani (Yassine Chamakhi), Assil Jaziri (Amine Jebali), Mohamed Hedi Jertila (Brahim Souissi), Raki Aouani.

Il faut remonter jusqu’à-la fin de la phase 1 de l’exercice en cours pour répertorier le dernier succès bardolais en championnat. C’était face au CA, et juste après, le ST de Hamadi Daoui a dilapidé nombre de points suite à deux parités et une défaite. C’est dire donc combien l’explication d’hier face à l’Etoile était forcément lourde de conséquence pour un onze stadiste qui aspirait à décoller en ce play-off relevé où seule jusque-là l’EST s’est détachée. Hier donc, sans Ghazi Ayadi, le Stade Tunisien affrontait à nouveau le tenant du titre, une Etoile du Sahel qui a déjà croisé les Bardolais à deux reprises cette saison (en phase de groupe) avec pour résultat un succès étoilé au Bardo et une parité à l’Olimpico. Et avant d’entrer dans le vif du sujet, rappelons que le tenant du titre (tout comme le ST), devait lui aussi rompre avec une série de résultats insuffisants qui a précipité le changement à la barre technique de l’ESS et l’intronisation, fût-elle ponctuelle du tandem Mohamed Ali Nafkha-Seif Ghezal aux manettes. En clair, toutes compétitions confondues, l’Etoile n’a pas gagné ses quatre derniers matchs et devait absolument rectifier le tir au Bardo pour rester à terme dans le sillage du leader de la compétition. Voilà pour l’avant- propos et passons à présent à la vérité du terrain. Coup d’envoi et première balle arrêtée pour le ST. Khadhraoui s’avance, enveloppe et cadre sa frappe mais Jmal veille au grain. 2, de jeu, Edem Ouertani ajuste Hlal des 25 mètres, sans danger pour le portier stadiste. 8’, première action digne de ce nom: Lancé dans la profondeur, Jertila se présente face au but mais bute sur Hlal. 10’, le Stade tient sa première occasion de scorer. Mamouth Diallo centre-tir et touche du bois alors que Jmal observe. 16’, Jmal efface un but tout fait suite au heading d’Oumarou. On aborde la 20’ de jeu et notons au passage que Khadhraoui a du quitter le terrain en boitant. 25’, tournant du match. Mamouth Diallo enveloppe une frappe qui rebondit, puis finit sa course dans les filets, alors que Jmal assure une grande part de responsabilité sur cette ouverture du score stadiste. 48’, pleine surface, Jouini est précédé par Ghedamsi qui dégage le cuir alors que l’attaquant Stadiste s’écroule. L’arbitre ne bronche pas et on en reste là pour ce premier half mis à profit par le ST, alors que pour l’Etoile, jusque-là, l’absence de Jacques Mbé et d’Oussama Abid est ressentie. De retour de pause, l’ESS avance d’un cran et le Stade bloque les issues. L’Etoile pousse mais le ST ne craque pas. 58’, Edem Ouertani hérite d’un précieux ballon à l’entrée de la surface mais tergiverse au moment de conclure. L’ESS s’installe dans le camp Stadiste et à la 63’, suite à un corner étoilé, Hannachi était à deux doigts de tromper son propre gardien de la tête. 67’, Amine Jebali, récemment incorporé, tire mollement dans les bras de Hlel. 79’, l’Etoile entrevoit enfin la lumière. Ben Njima centre vers Chamakhi qui dépose le cuir dans les buts alors que Sahraoui n’a rien vu venir…Coaching parfait et payant pour le staff étoilé car Chamakhi et Ben Njima venaient à peine d’être alignés. A partir de là, le ST remonte le terrain en vue de combler son retard. 89’, Khalil Ayari s’infiltre mais bute sur Jelassi. Six minutes de temps additionnel décrétées par l’arbitre. On entre donc dans le money-time. 92’, tête plongeante d’Oumarou qui faillit faire mouche. 96’, le match s’achève sur un coup franc étoilé botté par Nawali et repoussé par Hlel. Forcément, le partage des points laisse un goût d’inachevé aux deux équipes.

L’article ST-ESS (1-1) : A qui profite le nul? est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page