Sport

Projets publics : Le sport et la jeunesse ont-ils leur part ?

[ad_1]

 

Le ministère de l’Équipement et de l’Habitat a rendu compte de la finalité des séances de travail qui ont permis de mettre en place une soixantaine de projets pour un très grand nombre de municipalités à travers les villes de la République.

Ayant résolu les problèmes qui entravent ces réalisations, ce département a ainsi ouvert la voie pour entamer ces projets qui ont des répercussions énormes sur bien des secteurs et bien entendu résoudront bien des difficultés pour les futurs bénéficiaires. La liste des villes et villages où naîtront de futures cités est longue, très longue et couvre plus d’une région. Ce qui nous intéresse, c’est bien la part que l’on laissera aux activités sportives, culturelles et de jeunesse. Nous pourrions même envisager d’y joindre l’enfance, dans un complexe viable, moderne et accessible qui tiendra compte des besoins des futures générations. Il y a eu à une certaine époque une loi ou une décision qui n’a jamais été respectée : dans chaque nouvelle cité, il devrait y avoir un complexe sportif et des installations pour recevoir la jeunesse de ces cités.
Qu’en a-t-on fait ? La réponse a été donnée il y a quelques mois par le ministre de la Jeunesse et des Sports en personne : 84 pour cent des tunisiens ne pratiquent aucune activité sportive ! C’est clair.

Lieux adéquats

Et comment pourrait-on remédier à ce problème majeur et reprendre le contrôle de ces dizaines de milliers de jeunes perdus dans la nature, proies faciles pour toutes les tentations ? Tout simplement en leur offrant des lieux adéquats pour les accueillir et où ils seront pris en main par du personnel spécialisé pour apprendre, se former, socialement, culturellement et physiquement. Ces régions et ces cités qui émergeront, où enverront-elles leurs enfants ? Serait-ce encore à ces clubs désargentés qui seront obligés de les accueillir, ou les verra-t-on derrière une clôture rêver d’un ballon à caresser ou d’une idole à imiter ?
Tant que ces cités sont en projet, nous pensons que le département concerné devrait se faire entendre. Les jeunes de ces futurs écoles, collèges et lycées ont besoin de lieux pour s’adonner au sport, apprendre à peindre, jouer de la musique ou faire du théâtre.
Qui défendra ce dossier brûlant ? Une question à laquelle devrait répondre, en premier lieu, ceux qui dessinent ces cités et villes du futur, où l’école, la mosquée, le poste de police, le bureau postal, la municipalité, le marché et autres commodités sont à rapprocher du citoyen en faisant le choix entre la rue et ses tentations ou des lieux appropriés pour former les hommes et les femmes de demain.

L’article Projets publics : Le sport et la jeunesse ont-ils leur part ? est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page