Sport

ESM : La pointe de l’attaque, principal souci

[ad_1]

 

Kaïs Yaâcoubi multiplie les essais pour améliorer le rendement offensif de son équipe avant le retour du play-out.

Dans l’antre des Miniers, l’effervescence est palpable. Après une brève pause régénératrice, les joueurs ont rechaussé les crampons le 15 mars sous les directives avisées de Kaïs Yaâcoubi. La défaite dans le derby du sud-ouest n’a pas altéré l’engouement des acteurs. Dans une approche méthodique, le coach a opté pour une seule séance quotidienne. Dans un souci d’adaptation au mois saint, il a conçu des séances allégées avec un rythme progressif, permettant aux joueurs de se maintenir au niveau.

Volets à soigner

Pour se préparer méthodiquement à affronter les défis à venir, le programme a mis l’accent sur certains aspects clés : les balles arrêtées, la possession et la conservation de la balle, après une analyse minutieuse des matchs passés. Ces constats ont été influencés aussi par les enseignements tirés des rencontres disputées depuis l’avènement de Yaâcoubi à la tête du staff technique. Des séances spéciales sont dédiées à chaque aspect, avec des simulations de matchs pour permettre aux joueurs de perfectionner leur réactivité.
Côté attaque, on reste préoccupé et dans l’attente d’une meilleure approche. Certes, la marge de choix est restreinte pour se fixer sur les attaquants capables de concrétiser les opportunités créées, mais avec un compteur de 7 buts marqués en cette phase du play-out (6 matchs), ce n’est guère satisfaisant. Bouassida, Ouled Bahia et Chance, trois noms qui se relèvent en pointe de l’attaque, avec une maigre moisson. Le Congolais, souvent esseulé, manque de punch pour pouvoir constituer un joueur pesant dans la surface de vérité. Bouassida est loin de confirmer ses prouesses avec le SRS, alors qu’Ahmed Ouled Bahia fut reconverti en play-maker. Les essais continuent avec Lionel Armel pour l’associer au Congolais Chance, même si les deux attaquants présentent des caractéristiques offensives similaires.

Retour de Khalifa

Absent depuis le dernier match de la première phase, Khelifa Hachemi a renforcé le groupe après une période de convalescence due à une pubalgie. De son côté, plus de peur que de mal pour la pépite Ismail Hermess, qui a quitté le terrain au cours du derby du sud-ouest à cause de douleurs à la cuisse. Il a rejoint ses coéquipiers avec l’aval du médecin du club.

Une mise au vert à Ezzahra

Dans cette quête incessante de perfection, le groupe s’apprête à s’évader pour une mise au vert à partir de samedi dans la banlieue sud d’Ezzahra, ponctuée par un match amical de haut vol contre le CA. Ce sera une phase de préparation intensive pour peaufiner les choix tactiques à prôner pour la reprise des débats.

L’article ESM : La pointe de l’attaque, principal souci est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page