National

PDL : les Tunisiens font face à la pauvreté et à la famine

[ad_1]

 

Le Parti destourien libre (PDL) a appelé le peuple tunisien à ne pas adhérer à la politique de division et aux discours régionalistes afin de préserver l’État, sa souveraineté et son indépendance. Le parti a, aussi, exprimé ses regrets quant à la dégradation de la situation économique, politique et sociale de la Tunisie.

Dans un communiqué du 20 mars 2024, le PDL a considéré que les Tunisiens faisaient face à la pauvreté et à la famine. Le parti a estimé qu’il s’agissait d’une situation similaire à celle précédant l’indépendance du pays. Il s’agirait du résultat direct à l’absence de politiques publiques claires et d’une gouvernance transparente.

Le PDL a dénoncé les restrictions politiques estimant que celles-ci remettaient en question la légitimité de l’élection présidentielle prévue d’ici la fin de l’année 2024, menaçaient de nuire aux libertés et encourageaient l’injustice et les atteintes à la loi. Le parti a pointé du doigt l’absence d’institutions de contrôle et de régulation.

 

Le PDL a, de nouveau, exprimé son soutien à sa présidente, Abir Moussi, emprisonnée depuis le 3 octobre 2023. Le parti a assuré qu’’il s’agissait d’une détention arbitraire sur fond de procès politique. Il a exprimé sa solidarité envers la membre de son cabinet politique, Meriem Sassi, se trouvant aussi en prison. Le PDL a indiqué qu’il continuera à militer pacifiquement et par tous les moyens légaux dans le but de défendre la patrie.

 

 

S.G

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page