National

Moez Hadidane : la Tunisie peut évoquer la dernière évaluation de Moody's lors des négociations avec ses partenaires

[ad_1]

Moez Hadidane : la Tunisie peut voquer la dernire valuation de Moody’s lors des ngociations avec ses partenaires

 

L’expert en économie, Moez Hadidane a indiqué que la notation de souveraineté était une forme de garantie pour les investisseurs étrangers quant à la fiabilité des bons d’un pays. « C’est pour cela que les agences de notation existent… Elles fournissent une notation liée à la capacité d’un pays d’honorer ses engagements », a-t-il expliqué.

S’exprimant le 25 mars 2024 durant « Expresso » de Wassim Ben Larbi sur Express Fm, Moez Hadidane a considéré que les négociations menées par la Tunisie avec les bailleurs de fonds et les fournisseurs pouvaient se baser sur la nouvelle évaluation publiée par l’agence de notation Moody’s. « Nous pouvons utiliser cette notation comme argument afin de convaincre nos partenaires… Néanmoins, il n’y aura pas d’impact concret… Nous sommes encore considérés comme étant un pays à hauts risques », a-t-il ajouté.

Moez Hadidane a estimé que les autres agences de notation prendront en considération la même approche que celle de Moody’s. Il a expliqué que le remboursement d’une partie importante des échéances tunisiennes était un fait important. Les autres agences peuvent améliorer les perspectives, sans améliorer la notation, tel que l’avait fait Moody’s. Le remboursement de 850 millions d’euros pourrait être interprété comme un fait positif.

Prenant l’exemple de Fitch Rating, Moez Hadidane a indiqué que cette agence pourrait ne pas adopter la même approche. D’après lui, les agences de notation peuvent évoquer la question des finances publiques ou l’absence de réformes structurelles comme élément empêchant l’amélioration des perspectives de la notation tunisienne. Ceci pourrait mener à une divergence entre les agences de notation.

L’expert en économie a indiqué que plusieurs projets de loi à vocation économique pouvaient avoir un choc psychologique positif. « Les prochains mois seront essentiels pour sortir du classement des pays à hauts risques… Nous devons continuer dans l’amélioration des indicateurs économiques et entamer les réformes structurelles », a-t-il recommandé.

 

 

Pour rappel, l’agence de notation Moody’s a annoncé vendredi 22 mars 2024, avoir modifié la perspective de la Tunisie de négative à stable confirmant toutefois la note Caa2 des émetteurs à long terme en devises et en monnaie locale.

 

S.G

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page