National

Le groupe Alibaba s’implante-t-il en Tunisie ?

[ad_1]

 

Depuis le 12 mars 2024, plusieurs journaux en ligne notamment « Tunmix » , « BrandsTn » et le «  JournalisteSfaxien », ont diffusé une information selon laquelle le géant du commerce électronique Alibaba a choisi la Tunisie comme centre maghrébin pour étendre ses activités internationales. L’information s’est répandue sur les sites web et les réseaux sociaux, avec des publications indiquant qu’Alibaba aurait choisi « spécifiquement la Tunisie comme centre maghrébin ».

 

 

 

 

Cette publication a suscité la joie de nombreux internautes, et beaucoup ont considéré cela comme une nouvelle opportunité pour l’économie tunisienne, qui pourrait permettre une ouverture plus grande sur le marché mondial.

Nous avons vérifié cette information sur le site d’Alibaba, et il s’est avéré que cela ne concernait pas la création d’un centre du site en Tunisie. Il s’agit plutôt d’une mesure pour accompagner et intégrer les exportateurs tunisiens parmi les fournisseurs sur la plateforme électronique Alibaba.com.

 

En examinant le contenu de l’article qui apparait dans l’article de « Tunmix » et qui est également relayé par les autres sites, nous avons trouvé que le papier parle : « de la décision du géant chinois Alibaba de commencer ses activités en Tunisie en lançant le programme Global Digital Talent » en partenariat avec une université tunisienne privée. Ce partenariat vise à aider et à intégrer les exportateurs tunisiens en tant que fournisseurs sur la plateforme électronique Alibaba.com »

 

Selon le site, ce partenariat permettra aux entreprises exportatrices d’ouvrir leurs portes au marché mondial, en particulier au marché Internet en Chine, et de présenter leurs produits sur la plateforme Alibaba. Selon Sami Etounsi , partenaire régional chez Alibaba et fondateur de la plateforme Semsem, cette collaboration contribuera à renforcer la transformation numérique des exportateurs tunisiens et à leur permettre d’accéder aux marchés mondiaux. Il explique que les entreprises pourront d’abord présenter leurs produits sur Alibaba.com, qui compte près de 50 millions d’acheteurs dans le monde, puis les vendre sur les différentes plateformes secondaires d’Alibaba, explique le jeune tunisien.

Ainsi, le site Ali Baba n’a jamais annoncé l’ouverture d’un centre Maghrébin en Tunisie, il s’agit d’un partenariat avec une université privée concenrant un programme : le Global Digital Talent, qui sera organisé avec la platforme SemSem.

En outre, le code des changes actuel ne permet pas aux particuliers la vente et l’achat sur des sites étrangers ainsi que le paiement.

Notons que, Ahmed Hachani, a présidé, le jeudi 14 mars 2024, un conseil des ministres consacré au Code des changes.

Il a souligné, à cette occasion, que le projet d’amendement du Code des changes constitue une révolution législative et un tournant historique dans le domaine des changes et de la finance en Tunisie, précisant qu’il s’inscrit dans le cadre de l’ouverture de nouveaux horizons économiques pour la Tunisie à travers la libéralisation progressive des transactions économiques, notamment financières, dans le but de parvenir à une reprise économique.

 

Le projet d’amendement du Code des changes a été débattu et approuvé par le conseil. Il a notamment été décidé de diffuser les concepts à travers un plan de communication adressé aux citoyens, professionnels et investisseurs, élaboré par la BCT et le ministère des Finances.

R.A.

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page