Sport

Le CAB subit la loi d’EGSGafsa : Fragiles loin de leur fief

[ad_1]

 

Les poulains de Maher Kanzari ont encore beaucoup du travail à accomplir.

Nous étions tentés de proposer «le match des extrêmes» comme titre lors de la présentation du match contre EGSG. Seulement, on savait  qu’il était précipité de se prononcer d’une manière catégorique  sur la valeur intrinsèque des adversaires du CAB qui venaient de se renforcer  pendant le mercato d’hiver.  Ce n’est donc pas un hasard si le coach Maher Kanzari a répété, à maintes reprises, que chaque match était  considéré comme un match de Coupe. Eh bien le CAB vient de le vérifier à ses dépens à Gafsa, samedi dernier, devant El Gawafel. C’était donc partir vite en besogne que de croire que les camarades de Ben Zitoun allaient dominer cette poule de play-out .

Encore en apprentissage

Au vu de la petite prestation  fournie à cette occasion, ils ont montré qu’ils avaient encore du chemin à faire notamment quand ils évoluent hors de leurs bases. L’entraîneur bizertin déclarait à ce propos à l’issue du match : «Nous n’arrivons pas à maintenir le même rythme qu’on impose au Stade 15-Octobre. On a du mal à confirmer en déplacement. Il faut travailler là- dessus et on espère trouver les solutions avec le temps». Pourtant, en se référant à la dernière rencontre face à l’USBG, on a pensé que les Cabistes  avaient les moyens de prendre en défaut leurs hôtes à Gafsa même! Mais on a compris, à l’issue du match, qu’ils étaient toujours en apprentissage. Ils n’ont pas su ou pu développer leur jeu habituel c’est-à-dire varier, faire des passes courtes et des débordements sur les côtés ponctués de centres destinés particulièrement  à Ben Zitoun. Bien qu’elle n’ait rien d’une  formation défensive, l’équipe nordiste est restée plutôt timide sur le plan offensif. «Les Gafsiens étaient plus déterminés à gagner. Ils jouent leur survie en Ligue 1 plus que nous. Mais même s’ils étaient plus motivés  que nous , le match aurait pu prendre une autre tournure si l’arbitre ne nous a pas refusé un but qui semblait des plus réguliers. Toutefois dans l’ensemble de la rencontre, EGSG n’a pas en fin de compte volé sa victoire. À nous de travailler encore plus», devait remarquer Maher Kanzari. Les milieux Cissoko et Fellahi, sur lesquels repose le jeu en phase de relance,  n’ont pas eu leur rayonnement habituel. Ils ont perdu presque tous leurs duels devant leurs vis-à-vis qui étaient plus agressifs. Les supporters «jaune et noir» sont déçus de voir leurs favoris incapables de livrer le match qu’ils attendaient d’eux, les mêmes qui les ont gratifiés globalement d’un beau spectacle lors des  journées précédentes. Il n’y a pas lieu, outre mesure, de se décourager dans le camp cbiste… Malgré tout le CAB demeure toujours leader…

L’article Le CAB subit la loi d’EGSGafsa : Fragiles loin de leur fief est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page