Sport

Expatriés : Mejbri et les causes de la régression

[ad_1]

 

L’exigence de rigueur est la règle en football de haut niveau, mais le timonier sévillan doit cependant se montrer flexible avec Hannibal Mejbri, s’il veut en tirer profit en retour. Le cas contraire, il ira au clash et Séville paiera finalement la note.

Hannibal Mejbri, 21 ans, n’arrive pas à percer à Séville, victime d’un côté de l’ostracisme du coach Quique Sanchez Flores et d’une certaine impulsivité d’un joueur sanguin qui ne voudrait pas «rentrer dans le rang». Alors que la saison de Séville «tourne au vinaigre», le club est classé 16e sur 20 formations, Hannibal Mejbri reste en marge du groupe utilisé par le staff «Blanquirrojos». Récemment, au stade Ramon Sanchez Pizjuan de Séville, les Sévillans ont croisé le Celta Vigo et ont plié (1-2). Lors de cette explication importante pour ne pas s’enliser (le Celta étant situé dans le rétroviseur de Séville), le coach Andalou n’a encore pas jugé nécessaire de lancer Mejbri, cantonné au rôle de figurant, cirant le banc à l’envie jusqu’à la fin de la rencontre. Et pour un club qui s’est, semble-t-il, renforcé avec les Lucien Agoumé, Hannibal Mejbri et Alejo Véliz, ne pas recourir à ses alternatives a fini par faire réagir le directeur sportif, Víctor Orta, pas vraiment convaincu des choix du head-coach Sevillan. Orta, excollaborateur de Marcelo Bielsa du temps de son passage à Leeds, en connaît un rayon sur les qualités de Mejbri et n’aurait pas réagi sans raisons. Le successeur de Monchi à la direction sportive (Monchi ayant mis le cap sur Aston Villa) ne comprend toujours le retard à l’allumage propre au milieu offensif tunisien et l’aurait signifié au plateau technique. Arrivé en prêt avec option d’achat en provenance de Manchester United, Hannibal Mejbri était précédé d’une réputation de joueur à grande marge de progression, en passe de devenir depuis quelque temps un éternel grand espoir. Enrôlé au tout début par Séville pour combler le vide laissé par le départ d’Ivan Rakitic (parti en Arabie saoudite), Mejbri ne participe jusque-là qu’à des bribes de matchs et n’a d’ailleurs été titularisé qu’une seule fois, face à la Real Sociedad, en raison des absences de Sow, Lamela et Gudelj. Depuis, l’on ne sait pas si le joueur n’a pas su saisir les opportunités qui se sont présentées ou qu’il est soumis à un traitement particulier en l’état. Mais ce que l’on sait est en rapport avec le caractère bien trempé d’un joueur attachant, mais qui peut se montrer rebelle par moments, comme en atteste son impasse sur la CAN en raison d’un refus de faire banquette. En football, l’on dit parfois «qu’à joueur prodige, traitement particulier». Et Hannibal Mejbri fait assurément partie de cette catégorie de joueurs talentueux à gérer différemment des autres. C’est un joueur qui prend beaucoup de plaisir sur le terrain et que l’on ne peut pas blâmer ou écarter parce qu’il n’applique pas les instructions à la lettre tel un automate. C’est un soliste, un phénomène, une personnalité que l’on ne doit pas secouer, mais juste stimuler. C’est donc un joueur qui rentre dans une catégorie spécifique. Et bien entendu, si l’exigence de rigueur est la règle en football de haut niveau, le timonier de Séville doit cependant se montrer flexible avec un joueur pétri de talents s’il veut en tirer profit en retour. Le cas contraire, il ira au clash, et c’est le club qui paiera finalement les pots cassés, à tous les niveaux…

Le baptême du feu de Ben Farhat

Il fait partie des pépites de Karlsruhe U19 et a déjà signé ses grands débuts avec l’équipe fanion des «Eurofighters». Il s’appelle Louay Ben Farhat, 17 ans, et occupe le poste de milieu offensif. Dimanche dernier, en Bundesliga 2, il a été incorporé par coach Christian Eichner à dix minutes de la fin du match face à Magdebourg, et Ben Farhat a donc participé à la victoire des siens (7-0) alors que son équipe remonte à la 7e place du classement général.

L’article Expatriés : Mejbri et les causes de la régression est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page