National

Drame à Lampedusa: Le froid et la faim ont eu raison d'un rêve

[ad_1]

Huit personnes ont été retrouvées sans vie dans une embarcation près de l’île de Lampedusa par les gardes-côtes italiens, a rapporté l’agence de presse ANSA, ce vendredi 3 février.

Selon la même source, les gardes-côtes ont pu sauver 42 autres, qui étaient à bord de la même embarcation, partie des côtes de Sfax, il y a six jours, dans une opération de migration clandestine.

D’après les premières informations, cinq hommes et trois femmes, dont une enceinte, ont succombé à la faim et au froid, à quelques kilomètres de Lampedusa. Leurs corps ont été transportés à la morgue de l’île, toujours selon ANSA.

Les migrants sauvés ont fait savoir qu’ils avaient quitté Sfax, à trois heures du matin, le 28 janvier, après s’être cachés, pendant des mois, dans une maison au gouvernorat de Mahdia.

Les survivants ont aussi rapporté qu’il y avait une femme à bord de l’embarcation qui a dû jeter dans l’eau, par désespoir, le corps de son bébé, âgé d’à peine quatre mois, mort de froid.

Le procureur de la ville d’Agrigente (Sicile) a ouvert une enquête sur cette tragédie, survenue à quelques kilomètres de Lampedusa et devra auditionner les migrants sauvés.

Les rescapés, dont 10 femmes et un mineur, sont originaires du Mali, de la Côte d’Ivoire, de Guinée, du Cameroun, du Burkina Faso et du Niger.

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page