National

Direction générale de la concurrence et des enquêtes économiques : Les équipes de contrôle sur le pied de guerre

[ad_1]

 

Au cours de la période qui précédera Ramadan, les efforts seront axé sur le contrôle des dépôts de stockage spéculatif et des opérations de transfert des marchandises sur les routes, afin d’orienter l’offre vers les circuits organisés. De plus l’intervention des équipes de  contrôle se fera dans les locaux de distribution de gros et chez les industriels.

Un programme de contrôle économique spécifique pour le mois de Ramadan 2024 a été établi par la Direction générale de la concurrence et des enquêtes économiques, en vue de garantir l’approvisionnement régulier du marché en produits alimentaires, lutter contre le monopole et la spéculation ainsi que la hausse des prix.

La première phase du programme de contrôle général a commencé le 15 février et se poursuivra au 10 mars, a indiqué Houssem Eddine Touiti, Directeur général de la concurrence et des enquêtes économiques au ministère du Commerce et du Développement des exportations, dans une déclaration.

Il a fait remarquer que les efforts seront axés, au cours de la période qui précédera Ramadan, sur le contrôle des dépôts de stockage spéculatif, et sur le contrôle des opérations de transfert des marchandises sur les routes, afin d’orienter l’offre vers les circuits organisés.

De plus, l’intervention des équipes de  contrôle se fera dans les locaux de distribution de gros et chez les industriels.

L’objectif étant de s’assurer de la conformité des opérations de production et de distribution aux procédures en vigueur, vu que le sur-stockage est généralement effectué pour des buts spéculatifs.

Au cours du mois de Ramadan, des cellules de contrôle seront installées à l’intérieur des marchés dotés d’une forte dynamique commerciale, des marchés de gros et de détail.

Des brigades de contrôle économique effectueront, au cours de la première quinzaine de Ramadan, des opérations de contrôle conjointes avec les services du ministère de l’Intérieur sur les produits agricoles, de la pêche et alimentaires subventionnés.

Ces opérations concerneront également d’autres secteurs, dont les espaces de loisirs et les cafés, ainsi que les produits alimentaires liés aux préparatifs de l’Aïd (fruits secs, vêtements et jouets).

L’article Direction générale de la concurrence et des enquêtes économiques : Les équipes de contrôle sur le pied de guerre est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page