Sport

CAB : A quelque chose malheur est bon !

 

Les Cabistes ne regrettent pas le play-off…

Quand le rideau  de la première phase du championnat est tombé, le CAB a manqué d’un cheveu d’accéder au play-off ! Les fans «jaune et noir» étaient alors lassés de voir leur équipe favorite jouer en permanence dans une poule qui ne sied pas au rang qui est le sien, mais dont le but est de défendre sa place parmi l’élite ! Un vrai supplice. Cependant, le choc était quelque peu amorti puisque le club nordiste est parti avec un avantage de 4 points de bonus au play-out grâce à une fin de parcours remarquable  de ladite première phase. Puis, sur une courbe ascendante, les Cabistes ont enchaîné les bons résultats.

Et cette dynamique  les a vite propulsés en haut du tableau en tant que leaders et leur a assuré définitivement leur maintien en Ligue 1.

Une équipe en reconstruction

On peut penser que cette compétition a eu le mérite de mettre le CAB dans une situation qui l’obligeait  à se surpasser pour éviter une fin de saison pénible comme ce fut le cas il n’y a pas si longtemps. A quelque chose malheur est bon, sommes-nous tentés d’affirmer. En effet, aujourd’hui, l’équipe est en pleine reconstruction ! Le grand nombre de jeunes, purs produits de l’école cabiste, faisant partie de l’effectif des séniors, témoigne de la volonté des responsables de préparer une équipe d’avenir, une équipe qui soit compétitive et qui s’inscrit dans la durée… Les Rhibi, Ben Aissa, Allalah, Akremi, Mideni, Ouedfen, Khlifi, Azib, Ferchichi, Rhimi, Bouallegui, Bougatfa, Allouche, Mechergui, Ben Othmane, encadrés par Krir, Ben Zitoun, Guessmi et les cadres étrangers Kante et Seydi, poursuivront leur apprentissage dans une poule où les clubs ne font pas de cadeaux. Tout cela pour dire que ce mini-championnat est une répétition grandeur nature pour la saison prochaine…

L’article CAB : A quelque chose malheur est bon ! est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page