National

Après Mohamed Boughalleb, Amine Dhbaibi convoqué en tant que suspect

[ad_1]

 

Alors que la présidence du gouvernement affirmait, jeudi 21 mars 2024, que « les libertés sont plus que jamais garanties en Tunisie », les convocations des journalistes se poursuivent. Dans la même soirée, le journaliste Amine Dhbaibi a reçu une convocation pour comparaître devant la brigade de l’Aouina en tant que suspect. Il devra se présenter vendredi, tout autant que son collègue dans l’émission « Capuccino », Mohamed Boughaleb, convoqué également en tant que suspect.

Amine Dhbaibi a adressé un message au président de la République Kaïs Saïed : « Vous êtes le garant des droits et libertés… alors que je suis convoqué et accusé de « penser » et « d’excès de critique »… Il semble que le ministère public, qui a négligé de poursuivre les voleurs des deniers publics, les trafiquants de drogue, les grands contrebandiers et les assassins, s’occupe plutôt de suivre les interviews de notre émission afin de nous interdire de critiquer les politiques des hauts responsables de l’État… Je n’ai jamais été un criminel… ni de ceux qui répandent les rumeurs et les mensonges… ».

Le journaliste a conclu son message en assurant qu’un pays ne peut progresser avec un procureur qui pourchasse les faiseurs d’opinion, les penseurs et les médias.

 

 

I.L

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page