National

     

[ad_1]

Ras Jedir, Kas Saed, mdecins… Les cinq infos du 20 mars 2024

 

Il est déjà 22 heures, voici le récapitulatif des informations les plus importantes ayant marqué la journée du 20 mars 2024 :

 

Libye : maintien de la fermeture du passage frontalier de Ras Jedir

Le ministre libyen de l’Intérieur, Imed Trabelsi a annoncé que le passage frontalier de Ras Jedir restera fermé jusqu’à sa prise de contrôle par les autorités libyennes. Il a été fermé le 19 mars 2024 à la suite d’un échange de coups de feu côté libyen.

 

20-Mars : un portrait de Saïed sillonne l’avenue Habib Bourguiba

Le régiment d’honneur du ministère de l’Intérieur a joué l’hymne national tunisien et a exécuté une prestation, aujourd’hui 20 mars 2024, à l’avenue Habib Bourguiba à l’occasion de la célébration de la fête de l’indépendance. La scène est loin d’être passée inaperçue.

Alors que le régiment d’honneur s’exécutait à la tâche, des pros-Saïed l’ont rejoint et ont commencé à suivre la troupe. L’un d’eux tenait entre ses mains un grand portrait du chef de l’État, Kaïs Saïed. Les Tunisiens ont transformé la chose en source de blagues et de railleries.

 

Kamel Feki : les micros-trottoirs doivent cesser !

Le président de la République, Kaïs Saïed a effectué, le 19 mars 2024, une visite inopinée au ministère de l’Intérieur durant laquelle il a ordonné la levée des barrières sécuritaires entourant le siège de ce dernier. S’exprimant à ce sujet, le ministre de l’Intérieur, kamel Feki a indiqué qu’il s’agissait de l’une des revendications du peuple.

Interrogé sur l’interdiction des micros-trottoirs à l’avenue Habib Bourguiba, le ministre de l’Intérieur a répondu : « Nous devons mettre fin aux phénomènes touchant à l’image de la société tunisienne, à la culture des Tunisiens et qui nuit à l’image de la société tunisienne devant les nations et les jeunes qui suivent les réseaux sociaux ».

 

Khemais Zaied : 1.325 médecins ont quitté le pays en 2023

Le président du syndicat tunisien des médecins libéraux, Khemais Zaied a indiqué que 1.325 médecins ont quitté le pays en 2023 pour diverses raisons autres que leur situation financière. Dans une déclaration accordée le 20 mars 2024 à Mosaïque Fm, Khemais Zaied a expliqué que les médecins choisissaient de quitter le pays principalement à cause des conditions de travail.

Il est revenu sur le décès de Mohamed Hajji, médecin psychiatre ayant une trentaine d’années d’expérience, décédé en prison, et a indiqué que cet événement ne pouvait qu’encourager les médecins à partir vers l’étranger.

 

Des organisations mettent en garde contre l’accord avec le Fonds d’investissement qatari

Le collectif Soumoud et l’Observatoire national pour la défense du caractère civil de l’État-Mounir Charfi ont mis en garde contre les conséquences de la ratification de l’accord entre la Tunisie et le Fonds qatari d’investissement. Ce dernier a été soumis au vote par la commission parlementaire des affaires étrangères lors de la plénière de l’Assemblée des représentants du peuple.

L’accord sert principalement, selon la même source, les intérêts de cette entité étrangère et au détriment de l’intérêt national. Il permet l’acquisition et la vente de terrains agricoles sans passer par l’autorisation des autorités tunisiennes. L’accord interdit, également, à la Tunisie la mise en place de toute mesure touchant aux intérêts du fonds qatari. Ce dernier a la liberté de transférer de l’argent en devises à l’étranger sans aucune condition ou limite.

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page