Culture

USBG: Victoire impérative

[ad_1]

Pas question d’être trop prudent pour Ramzi Jarmoud et les siens qui doivent gagner.

Partis avec l’avantage important de 4 points de bonus, les «Jaune et Noir» de Ben Guerdane n’ont que 8 points au compteur après les trois premiers matches de la phase du play-out. Avec un nul avec El Gawafel de Gafsa dans son fief, suivi d’une victoire sur l’AS Soliman, on avait pourtant pensé qu’ils étaient bien partis pour assurer sans avoir à trop souffrir leur maintien en Ligue 1. Le coup d’arrêt à Bizerte avec une défaite logique et un piètre visage montré qui a posé un tas de points d’interrogation a mis fin à un excès de confiance et à un euphorisme béat. Revenus sur terre avec cinq points de perdus en trois parties qui ont dilapidé le précieux capital bonus du départ, Saifeddine Charfi et ses partenaires sont devant la nécessité, voire l’urgence de redresser la barre et de renouer avec la victoire. «Le match contre le CAB a été pour nous une sonnette d’alarme, reconnaît le coach Ramzi Jarmoud. Plus que la défaite en elle-même qui a été une déception, j’ai été surpris par notre médiocre prestation. L’équipe a eu des difficultés énormes dans la phase de transition rapide défense-attaque face à un bloc haut assez compact et bien organisé. Dans ces matches de survie qui ont la physionomie de parties de Coupe, il va falloir savoir jouer dans les espaces réduits sinon on est cuits. Je l’ai déjà dit qu’il n’y a pas lieu de paniquer, mais le feu est passé du vert à l’orange. Dans ce derby contre l’UST, il nous faut les trois points».

Attaque à deux têtes

Ramzi Jarmoud a sa part de responsabilité dans la défaite contre les Cabistes pour avoir joué trop défensif. Il a tendu la perche à Maher Kanzari pour prendre à la gorge son équipe, ne plus la lâcher jusqu’à l’étouffer et lui porter le coup de grâce par le deuxième but. Pas question donc d’opter pour ce schéma de jeu trouillard contre les Tataouinis. Il sera nécessaire d’annoncer la couleur et de presser haut d’entrée. Ça ne pourrait être qu’avec une formation à vocation offensive avec un 4-4-2 qui s’articule sur un bon quadrillage du terrain et des essais nombreux dans la zone de vérité adverse avec un bon taux de réussite devant le but. Avec une défense à quatre où Jawhar Ben Hassen retrouvera son flanc gauche et où il faudra trouver la bonne solution de rechange à Mohamed Amine Belakhel, suspendu, pour constituer la bonne paire de l’axe central avec Aziz Boucetta. Avec un entrejeu plus fourni en milieux créateurs, tels que les deux Ayoub (Mcharek et Chaâbane) et Houssem Habbassi qui a métamorphosé le compartiment offensif quand il a été incorporé en cours de jeu, pour plus d’occasions de but dans la surface adverse. Avec deux pointes en attaque avec Mohamed Ali Amri dès le coup d’envoi pour donner davantage de soutien et plus de solutions à Nassim Sioud qui perd de son opportunisme et de son efficacité quand il est isolé au cœur d’une défense hyper renforcée. Face à l’UST qui vendra à coup sûr chèrement sa peau, l’USBG a grand besoin des trois points. Pour ne pas être dépassé par l’ESM et l’AS Soliman en cas de succès dans leurs matches d’hier ou rejoint par l’OB s’il réussit à empocher les trois points devant l’équipe du Bassin minier. Une rude bataille à enjeu crucial attend donc Ramzi Jarmoud et sa bande cet après- midi pour revenir dans le peloton de tête et ne pas rentrer dans le milieu du classement.

L’article USBG: Victoire impérative est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page