Culture

Retour sur le spectacle « Jungle Book » de Robert Wilson aux JTC 2023 : Une comédie musicale à la beauté formelle

[ad_1]

La comédie musicale « Jungle Book » du metteur en scène américain Robert Wilson a assuré l’ouverture, au Théâtre de l’Opéra (Cité de la culture), de la 24e session des Journées théâtrales de Carthage. Il s’agit d’une libre interprétation du livre-culte de Rudyard Kipling. Un spectacle à la beauté formelle qui a interpellé un grand nombre de spectateurs enfants et adultes.

Ce récit initiatique composé de nouvelles et publié en 1894 est une œuvre importante et immortelle dans la littérature mondiale. Le spectacle qu’il nous a été donné de voir est une comédie musicale composée d’une suite de tableaux d’une beauté visuelle irréprochable très proche de l’atmosphère du peintre américain Edward Hopper, dont les œuvres se caractérisent par un réalisme à contre-courant. Les mésaventures rocambolesques de Mowgli sont pimentées de chansons hilarantes des deux sœurs américaines CocoRosie.

Mowgli est un personnage singulier. Bébé, il est abandonné dans la jungle indienne et adopté par des loups sauvages auprès de qui il apprend la chasse, la survie et la coexistence avec les fauves. Une fois grandi, il abandonne sa famille animale pour rejoindre ses semblables. Mais il finit par être rejeté de tous. Quel destin l’attend ? Robert Wilson prend à contre-pied cette fable triste et la rend joyeuse en divisant le spectacle en tableaux et chansons commentés par une narratrice. On comprend bien que tout se mêle, la férocité à la bonté, la mort à la naissance, la joie et le chagrin. L’auteur évite d’être moralisateur et de séparer le bien et le mal, d’où d’ailleurs la force de l’œuvre. Un esprit d’enfance règne sur scène et les trois parties de quatre tableaux. Les récits sont racontés en français, les chansons en anglais. Les costumes sont modernes et les coiffures et le maquillage aussi. Rigueur et magie caractérisent le spectacle grâce aux couleurs lumineuses et à la scénographie et la lumière coupées au cordeau. Les ombres chinoises et les chorégraphies ajoutent une touche particulière aux tableaux dont la forme irrésistible l’emporte sur le fond. A cela, il faut ajouter l’énergie et la générosité des interprètes.

Œuvre divertissante, « Jungle Book » (Le Livre de la jungle) a émerveillé le public des JTC, parents et enfants, petits et grands qui ont salué fougueusement la prestation des artistes. Un bon choix d’ouverture d’une manifestation qui fête ses quarante ans.

L’article Retour sur le spectacle « Jungle Book » de Robert Wilson aux JTC 2023 : Une comédie musicale à la beauté formelle est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

[ad_2]

lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page