Sport

L’ASM concède une deuxième défaite consécutive : La sonnette d’alarme…

[ad_1]

 

De nouveau lanterne rouge du play-out, l’Avenir de La Marsa est menacé plus que jamais par la relégation. Problème : ni l’entraîneur n’a réussi à donner un style de jeu, ni les joueurs recrutés au mercato hivernal n’ont apporté, jusque-là, la plus-value escomptée.

Avec trois défaites, dont deux consécutives et une seule victoire, l’ASM se trouve dans une situation des plus critiques. Le club banlieusard, qui est monté en grade il y a deux semaines grâce à sa victoire remportée à domicile devant El Gawafel de Gafsa, se retrouve de nouveau en bas de l’échelle.

Piégé dimanche par l’AS Soliman, la formation marsoise s’est retrouvée de nouveau lanterne rouge. C’est que son adversaire direct, El Gawafel de Gafsa, qu’il a vaincu justement deux semaines auparavant, s’est rattrapé samedi en remportant la victoire face au CAB. C’est dire que la seule victoire du play-out n’a finalement servi à rien.

Yaâcoubi, Guesmi et les autres…

En faisant appel à un entraîneur chevronné, en l’occurrence Chaker Meftah, et en recrutant des joueurs qui ont l’expérience de la première division, à savoir Omar Zekri, Mondher Guesmi, Wissem Bousnina, Omar Bouraoui et Farouk Mimouni, l’ASM est censé avoir les moyens de ses ambitions. Les responsables banlieusards sont même allés puiser dans le marché algérien en amenant le défenseur Islam Chebbour.

Ces recrutements ont coûté à la trésorerie du club la bagatelle de 450.000 dinars. Or, après quatre jours de play-out, aucune de ces recrues n’a inscrit le moindre but. En quatre matches disputés au play-out, l’attaque marsoise n’a, d’ailleurs, marqué que trois buts, tous l’œuvre de joueurs qui sont avec le groupe depuis le début de la saison, à savoir Yassine Werzli, Nizar Smichi et Nassim Chachia. De quoi s’interroger sur l’apport des joueurs recrutés au mercato hivernal, Mondher Guesmi en particulier qui a perdu son sang froid gratuitement dimanche, ce qui lui a valu un deuxième carton suspensif. A cause de son expulsion, l’ASM a évolué en infériorité numérique durant le dernier quart d’heure de jeu (si on compte le temps additionnel). Une autre recrue brille par son absentéisme depuis le début de la saison. C’est de Mohamed Ali Yaâcoubi dont nous parlons. Il n’a été aligné que lors de deux matches depuis le début de la saison. Il a disputé un quart d’heure contre l’ES Métlaoui durant la première phase du championnat avant de se faire expulser. Dimanche, il a joué près d’une heure de jeu avant de demander à se faire remplacer pour cause de blessure. Mohamed Ali Yaâcoubi est bien loin du joueur qu’il était à l’Espérance. Il n’est plus aussi combatif et bien sur ses jambes dans sa zone de réparation. Il fut un temps où Yaâcoubi, quand il commettait une erreur qui amène un but, faisait tout son maximum pour redresser la barre.

Bref, la situation est critique à La Marsa et tous les efforts fournis au mercato hivernal pour renforcer l’effectif n’ont finalement servi à rien. De quoi tirer la sonnette d’alarme, avant qu’il ne soit trop tard. A Chaker Meftah de savoir motiver sa troupe et, surtout, de donner un cachet de jeu à l’équipe.

L’article L’ASM concède une deuxième défaite consécutive : La sonnette d’alarme… est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page