National

La défense d'Abir Moussi exige une confrontation avec Farouk Bouasker

[ad_1]

 

Le comité de défense de la présidente du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi, a publié, jeudi 22 février 2024, un communiqué dénonçant l’acharnement judiciaire subi par Mme Moussi qui vient d’écoper d’un troisième mandat de dépôt.

Le comité de défense a rappelé qu’Abir Moussi est l’unique personnalité politique détenue en raison de mandats de dépôts délivrés en vertu de l’article 24 du décret 54 et à la suite de plaintes déposées par l’Isie (Instance supérieure indépendante pour les élections).

Il a, en outre, exigé une confrontation directe entre Abir Moussi et le président de l’Isie Farouk Bouasker, en sa qualité de plaignant. Le comité de défense appelle ainsi M. Bouasker à répondre aux arguments présentés par Abir Moussi lors de son audition.

« Un arsenal de preuves et d’évidences qui attestent que les déclarations qu’elle a faites sont des déclarations politiques et des analyses objectives fondées sur des preuves factuelles et juridiques et qui ne peuvent en aucun cas être incriminés en vertu du décret 54 » a précisé la défense de Mme Moussi.

 

Le juge d’instruction a émis, mercredi, un nouveau mandat contre Abir Moussi à la suite d’une plainte déposée par l’instance supérieure indépendante pour les élections conformément aux dispositions de l’article 24 du décret 54.

La présidente du PDL avait été auditionnée de 9 heures du matin jusqu’à 18 heures et a soulevé, selon sa défense, toutes les violations et les infractions dans cette affaire, concernant les procédures, mais aussi la qualité du plaignant et le décret 54.

« Convaincue que son affaire était politique par excellence, Abir Moussi n’a pas été surprise par la décision du juge » ont souligné ses avocats.

La présidente du PDL fait, actuellement, l’objet de trois mandats de dépôt, dont deux émis dans le cadre de plaintes déposées par l’Isie conformément au décret 54.

 

M.B.Z

 

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page