National

IQOS la technologie de tabac chauffé de Philip Morris officiellement lancée en Tunisie

IQOS la technologie de tabac chauff de Philip Morris officiellement lance en Tunisie

 

Philip Morris International (PMI), a tenu mercredi 17 novembre 2021, une conférence de presse virtuelle pour annoncer le lancement officiel en Tunisie de sa technologie de tabac chauffé sans combustion IQOS.

 

Le géant du tabac ambitionne d’offrir aux deux millions de fumeurs tunisiens, qui ne veulent pas arrêter de fumer, un produit alternatif à risque réduit qui reste une meilleure alternative que de continuer de fumer.

 

Marc Rbeiz, directeur général de Philip Morris en Tunisie a tenu, pour commencer, à souligner que le meilleur moyen de préserver sa santé est de ne pas commencer à fumer ou d’arrêter net la cigarette. Toutefois, il a rappelé que les fumeurs qui ne souhaitent pas, ou qui ont du mal à abandonner la cigarette, ont le droit d’être informés sur les alternatives qui existent et pouvoir ainsi passer vers des produits moins nocifs que la cigarette à combustion. 

 

« Chez PMI, nous pensons que la technologie et la science peuvent apporter des solutions et c’est notre challenge. Nous avons mis deux décennies à concevoir ces solutions qui nous permettent de concrétiser notre vision d’un avenir sans fumée. Nous souhaitons voir les cigarettes remplacées par des produits sans combustion et pour réaliser cette ambition, nous avons orienté nos ressources de recherche & développement vers cet objectif. Nous sommes la seule entreprise opérant dans le tabac qui a radicalement bouleversé son activité. Nous progressons rapidement et sommes animés de la volonté audacieuse d’un avenir sans fumée » a affirmé le DG de PMI en Tunisie.

 

Sans détour, Marc Rbeiz a annoncé que PMI souhaite, à terme, arrêter la production de cigarettes à combustion. « C’est un choix assumé, nous sommes dans une approche de réduction des risques, nous avons cette vision d’un avenir sans fumée, et IQOS génère jusqu’à 95% moins de substances chimiques nocives par rapport aux cigarettes. Quinze millions de fumeurs s’y sont convertis et ont arrêté la cigarette» a-t-il ajouté.

 

Concernant la commercialisation d’IQOS en Tunisie, il faut savoir que le dispositif est composé de deux parties. Les bâtonnets Heets à insérer dans l’appareil de chauffage du tabac qui sont vendus chez les buralistes et l’appareil IQOS qui est vendu dans des points de vente spécifiques.

 

« Nous avons opté vers ce modèle car il est important d’accompagner les fumeurs et leur donner l’accès à une information juste et précise. Dans les IQOS corners, les clients sont informés, ils peuvent essayer le produit et ils bénéficient du service après-vente à l’achat. Nous avons démarré sur le Grand Tunis et nous élargirons graduellement la commercialisation d’IQOS en Tunisie » a précisé Marc Rbeiz.  

IQOS est composé de deux éléments consommables : Les Heets vendus à 8,2 dinars le paquet et le système électronique vendu à 250 dinars dans les IQOS corners.

 

La combustion d’une cigarette génère, rappelons-le, plus de 6.000 substances chimiques. Cent d’entre elles sont considérées comme causes possibles de maladies liées au tabagisme, notamment le cancer des poumons, les maladies cardiovasculaires ou l’emphysème.

C’est dans ce cadre qu’on parle récemment de tabac à chauffer, un nouveau procédé que les géants de l’industrie du tabac présentent comme une révolution permettant de consommer de la nicotine tout en réduisant, sans les annuler, les risques du tabagisme sur la santé.

 

Cette nouvelle technologie représentée par le IQOS de Philip Morris, chauffe le tabac mais ne le brûle pas. Elle permet, selon des études scientifiques menées sur le sujet, de réduire considérablement le taux de produits nocifs générés par la combustion de la cigarette classique.

IQOS chauffe le tabac à une température basse à l’aide d’un système alimenté par une batterie. Le dispositif de chauffage nécessite d’être chargé et l’utilisateur aspire par l’embout buccal à intervalles réguliers pour inhaler par la bouche des volumes d’aérosol qui passe ensuite dans l’organisme.

 

Le 7 juillet 2020, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a autorisé la commercialisation de ce genre de dispositifs en tant que produits de tabac à risque modifié (MRTP) ayant reçu des ordonnances de « modification d’exposition ».

L’agence note que ce nouveau procédé de tabac chauffé, réduit considérablement la production de produits chimiques nocifs et potentiellement nocifs par rapport à la fumée de cigarette. De plus, des études ont montré que le passage complet des cigarettes au système de chauffage du tabac réduit considérablement l’exposition du corps à quinze produits chimiques nocifs et potentiellement nocifs spécifiques.

L’évaluation toxicologique a également révélé que, par rapport à la fumée de cigarette, les aérosols, terme désignant les émanations dégagées par le tabac chauffé, contiennent des niveaux considérablement plus faibles de cancérogènes potentiels et de produits chimiques toxiques pouvant nuire aux systèmes respiratoire ou reproducteur.

 

IQOS a déjà fait son entrée dans de nombreux pays. Selon le « Tabacco Reporter », Hiroya Kumamaru, chirurgien cardiovasculaire et vice-directeur de l’hôpital international AOI à Kawasaki, au Japon, a fait état de la baisse remarquable du tabagisme au Japon suite à l’introduction des produits du tabac chauffés (HTP) en 2014.

Selon la même source, depuis leurs débuts en 2014, les HTP ont conquis 24,3% des ventes de tabac au Japon. Plus d’un quart des fumeurs japonais ont adopté ces dispositifs, et 70% d’entre eux au moins utilisent exclusivement ces produits.

 

Dans l’enquête « What Is Accounting for the Rapid Decline in Cigarette Sales in Japan », publiée dans la revue scientifique International Journal of Environmental Research and Public Health, le constat est le même, entre 2011 et 2015, les ventes de cigarettes au Japon ont diminué à un rythme lent mais régulier. Le rythme de baisse des ventes de cigarettes s’est accéléré à partir de 2016, correspondant à l’introduction des HTP sur le marché.

 

Le tabac chauffé se veut une alternative permettant à terme de diminuer drastiquement la consommation de la cigarette dont les effets néfastes ne sont plus à prouver. Il apparait comme un compromis entre la consommation de nicotine et l’assurance d’une exposition moins importante à des substances hautement néfastes. Les dispositifs de tabac chauffé ont déjà conquis des millions de fumeurs, qui n’ont pas pu ou ne veulent pas arrêter et qui sont souvent laissés en marge des politiques de lutte anti-tabac.

 

 

M.B.Z

 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page