Sport

Huitièmes de finale | Maroc-Afrique du Sud (21h00) – Stade Laurent Pokou de San Pedro : De la revanche dans l’air !

[ad_1]

 

Retour vers le futur et souvenirs entre les Lions et les Bafana.

En juin dernier, l’Afrique du Sud devenait la première équipe à faire chuter le Maroc depuis son fabuleux parcours jusqu’au dernier carré du Mondial qatari. Sept mois plus tard, les deux sélections se retrouvent et les Lions de l’Atlas, habitués désormais à cette ville de San Pedro, font figure d’immenses favoris après une phase de groupes maîtrisée. Maintenant, cependant, il y a un caillou dans la chaussure des Marocains. Ce petit grain de sable s’appelle l’Afrique du Sud. Et il faudra donc voir comment l’aspect mental influera ce match contre des Bafana Bafana passés par tous les états dans le groupe E. Bref, les Sud-Africains ont montré depuis le début de la compétition qu’il ne fallait pas les sous-estimer.

48 ans d’attente !

Un des favoris de la compétition croise donc une équipe qui a prouvé sa valeur depuis le début du tournoi. Demi-finaliste de la dernière Coupe du monde, le Maroc se sait attendu lors de cette CAN, lui qui n’a plus été titré sur le continent africain depuis 48 ans! Ce faisant, le Maroc s’est parfaitement lancé lors de cette CAN ivoirienne. Lors de leurs trois premières rencontres, les joueurs de Walid Regragui se sont imposés deux fois et ont concédé le nul contre la RDC.

Un début de tournoi maîtrisé donc avec des Lions invaincus et dotés d’une défense de fer. Plus que les statistiques aussi, c’est le niveau de jeu affiché par le Maroc qui plait. Les Lions de l’Atlas n’ont laissé aucune chance à la Tanzanie, et se sont montrés séduisants en première période contre la Zambie avant de sérieusement lever le pied… Par là même, certains joueurs ont confirmé leur statut de cadre, comme le Marseillais Azzedine Ounahi et les deux hommes du côté droit, le Parisien Achraf Hakimi et Hakim Ziyech (dans le doute suite à sa blessure), clés dans la réussite de leur équipe. Des hommes en confiance, à l’image d’un groupe dense où beaucoup ont apporté depuis le début de la compétition, notamment en sortant du banc. Passons maintenant à l’Afrique du Sud.

Auparavant, dans une poule E loin d’être facile, les Bafana Bafana ont été l’équipe la plus convaincante. D’abord solides malgré la défaite sévère face au Mali, ils ont ensuite étrillé la Namibie avant de se satisfaire du nul contre la Tunisie. Aussi, si l’Afrique du Sud a convaincu, c’est aussi grâce à son style de jeu assez direct, avec une recherche de la profondeur sur de longs ballons. Et le sélectionneur belge Hugo Broos peut aussi s’appuyer sur un noyau de joueurs qui se connaissent très bien, la majorité de l’équipe-type évoluant ensemble à Sundowns. Tout cela pourrait, peut-être, contrecarrer les plans du Maroc, déjà piégé par l’Afrique du Sud, mi-juin dernier, un score qui a marqué la dernière défaite en date du Maroc. Aujourd’hui,  rien n’est acté en avance dans une compétition qui nous a déjà réservé bien des surprises lors de cette phase de poule imprévisible. Même si le Maroc reste le grand favori de cette opposition, l’Afrique du Sud a tout de même un coup à jouer pour espérer se hisser jusqu’aux quarts de finale,sachant que Hakim Ziyech ne serait pas là. Victime d’une entorse à la cheville, face à la Zambie, Hakim Ziyech, attaquant de Galatasaray, sauterait ce match. Enfin, volet Onze annoncés, le Maroc se produirait avec les Bounou, Hakimi, Aguerd, Saïss, Chians, Amrabat, Ounahi, Amanellah, Ezzalzouli, Harit et En-Nesyri. Dans le même temps, l’Afrique du Sud s’en remettra aux Williams, Mudau, Kekana, Mvala, Modiba, Mokoena, Sithole, Zwane, Morena, Makgopa et le sociétaire d’Al Ahly, Percy Tau, sur qui reposent les espoirs de toute une nation.

L’article Huitièmes de finale | Maroc-Afrique du Sud (21h00) – Stade Laurent Pokou de San Pedro : De la revanche dans l’air ! est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page