National

Hichem Ajbouni : l'État qui craint une émission de télévision est un État faible

[ad_1]

 

L’ancien député et dirigeant d’Attayar, Hichem Ajbouni, a publié un statut, vendredi 1er mars 2024, pour revenir sur la déclaration conjointe du chef du gouvernement Ahmed Hachani avec le Premier ministre français Gabriel Attal.

 

Hichem Ajbouni a indiqué que l’État dont les institutions craignent une émission de télévision et se mobilisent pour empêcher sa diffusion ou réduire ses impacts et ses répercussions est un État faible, déconcerté et « de papier ».

 

« L’absurdité nous a conduit à un point où le chef du gouvernement se plaint à son homologue français lors d’une conférence de presse télévisée à propos d’un programme complotant contre les relations étroites entre la Tunisie et la France, qui sera diffusé sur une chaîne privée française (M6) ! Au départ, un ami m’a contacté pour me parler de ce que le chef du gouvernement avait dit, mais je ne l’ai pas cru avant de visionner la vidéo de la conférence de presse. En tout état de cause, la déclaration de la présidence de la République et l’intervention de son chef de gouvernement représentent une publicité gratuite importante pour le programme, et il réalisera, dimanche, un taux d’audience tunisien record, même si nous n’avons pas besoin de M6 ou d’autres pour connaître la réalité de la détérioration de notre pays à tous les niveaux, politique, économique, social, judiciaire, médiatique et des droits… Franchement, ce qui se passe est une honte pour l’image de la Tunisie, son histoire et sa révolution… et nous méritons beaucoup mieux. Je m’abstiendrai de commenter les performances d’Ahmed Hachani, ses limites et son incapacité à occuper ce poste. Au contraire, je blâme ceux qui l’ont nommé et chargé de représenter le pays !», lit-on dans le statut.

 

 

Rappelons que chef du gouvernement Ahmed Hachani, dans le cadre d’une visite de travail en France, avait lancé face à son homologue français :  « Il est vrai que certaines parties malfaisantes ont peut-être joué un rôle latent à colporter des contrevérités. On m’a parlé d’une émission qui va passer dans deux jours (faisant référence à Enquête Exclusive, ndlr), qui ne vient pas par hasard, c’est du moins mon avis, pour essayer d’enrayer la machine qui s’est bien remise en marche entre la France et la Tunisie, afin qu’on s’imagine qu’il y aurait eu un acte inamical de la part de nos amis français… ».

 

S.H

 

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page