National

Grosses tensions au ministère des Finances

[ad_1]

 

Une grosse tension est actuellement ressentie chez les agents des différentes directions du ministère des Finances à la suite de l’arrestation de plusieurs hauts cadres du département.

Après les gardes à vue, il y avait espoir d’une libération après l’audition de ces hauts cadres par le juge d’instruction. Les agents du département ont dû déchanter puisque le juge a émis des mandats de dépôt à l’encontre de leurs collègues dans la nuit du jeudi 29 février au vendredi 1er mars.

Le choc a été le mandat de dépôt émis vers 3 heures du matin contre Moncef Akremi, directeur de la Direction des grandes entreprises. Un homme qui bénéficie d’une excellente réputation auprès des agents du ministère et est reconnu pour sa grande efficacité.

À l’origine de son affaire, un accord à l’amiable négocié avec une entreprise par l’un de ses subordonnés. Un accord des plus classiques, aussi bien en Tunisie qu’ailleurs, puisqu’il évite aux deux parties de saisir la justice pour trancher le montant des dus et des pénalités fiscales. Cela permet ainsi à l’entreprise de clore le dossier rapidement et d’éviter les frais d’avocats et de justice et d’alimenter immédiatement la trésorerie de l’Etat.

Ce qui est le plus à craindre, avec cette tension dans l’administration fiscale, c’est la démotivation des agents, voire carrément leur rébellion. On évitera désormais les recours à l’amiable et les agents laisseront les juges trancher après plusieurs années de procédures.

 

R.B.H

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page