International

Gaza : Des pays cessent de financer l’agence de l’Onu pour les réfugiés

[ad_1]
La Grande-Bretagne, l’Italie, les Pays-Bas et la Finlande ont annoncé à leur tour samedi une suspension de leur financement de l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) en raison des soupçons d’implication de certains membres du personnel de l’organisation onusienne dans les attaques du Hamas contre « Israël » le 7 octobre.

Créée pour aider les réfugiés de la guerre de 1948 consécutive à la création d’ »Israël », l’UNRWA fournit des services d’éducation, de santé et d’aide aux Palestiniens de Gaza, de Cisjordanie, de Jordanie, de Syrie et du Liban. Elle aide environ les deux tiers des 2,3 millions d’habitants de Gaza et joue un rôle de premier plan depuis le début de la riposte militaire sioniste à l’attaque du Hamas dans le sud des territoires palestiniens occupés le 7 octobre.

Les Etats-Unis, l’Australie et le Canada ont déjà interrompu leur financement de l’agence après les accusations portées par « Israël » selon lesquelles 12 employés de l’UNRWA sont impliqués dans l’attaque du 7 octobre. L’agence onusienne a ouvert une enquête sur plusieurs employés et a rompu ses liens avec eux.

Le ministère palestinien des Affaires étrangères a critiqué ce qu’il a qualifié de campagne sionistes contre l’UNRWA et le Hamas a condamné la résiliation des contrats des employés « sur la base d’informations provenant de l’ennemi sioniste ».

Reuters n’a pas pu contacter l’UNRWA dans l’immédiat. L’agence a constamment démenti des accusations similaires formulées dans le passé et affirme que sa mission relève de l’aide humanitaire.

Le ministère britannique des Affaires étrangères a déclaré qu’il suspendait temporairement le financement de l’UNRWA le temps d’examiner les accusations portées contre le personnel de l’agence.

« Le gouvernement italien a suspendu le financement de l’UNRWA « , a pour sa part déclaré le ministre italien des Affaires étrangères, Antonio Tajani, sur X.

La Finlande a également annoncé qu’elle suspendait son financement.

Hussein al Cheikh, chef de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), qui regroupe la plupart des factions politiques palestiniennes, a déclaré que l’interruption du soutien à l’UNRWA comportait des risques politiques et humanitaires majeurs.

« Nous appelons les pays qui ont annoncé la cessation de leur soutien à l’UNRWA à revenir immédiatement sur leur décision », a-t-il déclaré sur X.

 

Crédit photo : Reuters

L’article Gaza : Des pays cessent de financer l’agence de l’Onu pour les réfugiés est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page