Sport

Expatriés au golfe : La filière zarzisienne

[ad_1]
Nombreux sont les techniciens issus de l’ESZ qui s’illustrent notamment aux championnats du Golfe.

Dire que l’ESZ est le porte-drapeau du Sud-Est, en matière de sport et surtout en football, est vrai. Fondée en 1934, elle s’est frayée une place parmi les grands. Sans ressources abondantes, ce club a su lutter contre vents et marées et, au fil du temps, il est devenu une véritable pépinière qui a approvisionné les grands clubs par de jeunes éléments de valeur, à l’instar de Khenissi, Rached, M.A. Slama, H.Jebnoun, A.Bouchhioua, Slama, Regueï, Ben Zid, Mcharek, Jaballah, Ghériani,  M. Belghoul, N. Maâtoug, M. Miladi, S. Jebnoun, A. Krir, E. Smaâli, W. Hnid, Ch. Hammali, H. Jebnoun et bien d’autres… Même chose pour les techniciens zarzissiens. Qu’ils soient entraîneurs ou préparateurs physiques, ils ont attiré notamment les clubs saoudiens par leurs performances. Nombreux sont ceux qui se sont bien illustrés et tenus à prolonger leurs aventures. D’autres ont trouvé des offres meilleures et ont changé de cap. On peut citer certains de ces expatriés à Zarzis, comme Dr Noureddine Boufalgha, Noureddine Bourguiba, Moncef Mcharek, Aymen Boudabbous, Mondher Bouzomita, Farhat Lissilaâ, Ahmed Labiadh. Il faut signaler aussi que  Mehrez Aouida et Hamza Licheguir, bien connus pour leur crédibilité et leur connaissance du sport roi, y sont pour beaucoup dans la proposition des techniciens tunisiens aux clubs du Golfe.

L’article Expatriés au golfe : La filière zarzisienne est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page