National

Enquête exclusive sur M6 : le tableau noir de la situation en Tunisie

[ad_1]

 

Malgré la pique lancée par le chef du gouvernement Ahmed Hachani à son homologue français, Gabriel Attal, la chaîne française M6 a diffusé, comme prévu, dans la soirée du dimanche 3 mars 2024, son magazine Enquête exclusive à propos de la situation en Tunisie.

 

« Tunisie : entre misère et dictature, le grand retour en arrière », tel est l’intitulé du long reportage qui illustre la situation politique, économique et sociale en Tunisie. Le magazine commence par donner une image de la vie luxueuse que mène une infime minorité de jeunes femmes indépendantes, pour plonger dans le quotidien de la majorité des citoyens qui souffrent de la cherté de la vie, du chômage et des pénuries. Des visites de terrain, près des artisans et une famille tunisienne. Ils témoignent des difficultés rencontrées au quotidien, notamment, en rapport avec le coût de la vie et la dégradation du pouvoir d’achat. Un constat plus flagrant dans les régions de l’intérieur, comme au bassin minier à Gafsa. Des femmes agricoles ont été, également, interviewées, témoignant de leur galère et de leur désintérêt de la vie politique.

Après avoir rappelé les évènements de la révolution de 2011 ayant conduit à la fuite de l’ancien président Zine El Abidine Ben Ali, le magazine aborde la crise du secteur du tourisme. L’hôtelière, Mouna Ben Halima, présente un état des lieux et les difficultés rencontrées dans le secteur, notamment, en rapport avec le manque de main d’œuvre qualifiée à cause de la migration des compétences.

 

Reprenant certains extraits des discours du président de la République, le magazine note les propos complotistes et même antisémites de Kaïs Saïed, pour se pencher par la suite sur l’emprisonnement des opposants politiques, notamment, parmi les dirigeants du Front de Salut. La femme d’Issam Chebbi a témoigné de l’injustice subie par son mari.

 

Le magazine consacre, également, une partie au calvaire vécu par les migrants subsahariens, notamment, à la suite des propos du président de la République. Des témoignages et des images à l’appui, les migrants subsahariens ont fait part de leurs expériences et de la discrimination qu’ils subissent durant leur transit en Tunisie.

 

La situation de la presse et de la liberté d’expression a été, également, retracée, notamment, à travers le témoignage du journaliste Zied El Heni qui a dénoncé la répression et les menaces contre les libertés en Tunisie.

 

S.H

 

 

 

 

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page