Sport

En marge du mondial des clubs – Visite du Complexe Mohamed-VI : Un joyau au service de la jeunesse marocaine !

[ad_1]

De notre envoyé spécial à Rabat, Walid NALOUTI

Quand on se rend au Complexe Mohamed-VI à Salé, la performance historique des Lions de l’Atlas au Mondial qatari sonne comme une évidence. Elle n’est pas le fruit du hasard. C’est la résultante d’un travail de longue haleine.

De la détection à la formation de base d’un footballeur : cela exige des années de travail et un investissement colossal en termes d’infrastructure sportive. Car dans le football moderne, il ne suffit pas d’avoir du talent, voire un don du Ciel, pour aspirer à percer et faire une carrière dans le très haut niveau. Le Maroc l’a compris depuis quelques années déjà et il s’est attelé à la tâche : détecter les talents dès le plus jeune âge et les prendre en charge en leur assurant une formation de base qui répond aux normes internationales.

Pour ce faire, l’Etat marocain s’est lourdement investi en infrastructure sportive et il tient à le faire savoir. Profitant de la Coupe du monde des clubs Fifa 2022, la Fédération royale marocaine de football a invité des journalistes venus couvrir le Mondialito à une visite guidée au Complexe Mohamed-VI de football qui se trouve à Salé aux environs de la capitale Rabat. Une visite qui a mobilisé tous les membres du staff de la communication de la fédération et pas seulement : le sélectionneur national, Walid Regragui, a quitté son bureau pour souhaiter la bienvenue aux journalistes. Et si Walid Regragui a son office au Complexe Mohamed-VI, c’est qu’il sert de base à la sélection nationale marocaine. C’est en quelque sorte le Clairefontaine marocain bâti sur un terrain qui abritait par le passé une forêt : « Si vous apercevez beaucoup d’arbres dans le complexe, c’est que, par le passé, le terrain se trouvait sur une forêt qui entourait l’ancien centre de Maâmora», nous a fait savoir M. Omar Kyari, proche conseiller du président de la Frmf, Fouzi Lekjaa. En s’arrêtant devant l’un des bâtiments du complexe, il nous a confié sur un ton fier : « Vous voyez ce bâtiment dédié au sport et aux études, le complexe se résumait à cela. Quand nous avions perdu la finale de la CAN de 2004 contre la Tunisie, tout cela n’existait pas». Et notre hôte de se rétracter avec le sourire: «Pour être franc, vous la méritiez la consécration continentale en 2004, d’autant que le tournoi se jouait chez vous. A l’époque, le complexe portait le nom de Centre national sportif de Maâmora. L’extension s’est étalée sur 30 hectares autour de ce bâtiment. Le Complexe Mohamed-VI a été inauguré le 9 décembre 2019 par sa Majesté ».

Tout y est…

Outre qu’il est le camp de base de la sélection nationale marocaine senior de football, le Complexe Mohamed-VI est aussi le lieu des entraînements et de rassemblements des sélections nationales des jeunes U17 et U20 : «Nous sommes en train de monter une sélection U15», nous a confié notre interlocuteur.

Le complexe dispose entre autres de quatre terrains de football en gazon naturel, trois terrains de football en gazon synthétique, un terrain de football couvert et une piscine olympique en plein air. Le Futsal s’y pratique aussi. Cela dit, le complexe loue ses services pour les équipes désirant y effectuer des stages de préparation, les clubs étrangers notamment. Et à vrai dire, on y trouve tout. Du jacuzzi à la salle de musculation, en passant par les résidences hôtelières et le restaurant, sans compter les équipements dernier cri, le Complexe Mohamed-VI est un joyau qui profite essentiellement à la jeunesse marocaine. Lors de notre visite, nous avons croisé une des sélections nationales féminines jeunes.  Bref, le Maroc ne compte pas s’arrêter à la Coupe du monde des clubs Fifa 2022 qu’il organise pour la troisième fois de son histoire. Dans sa ligne de mire, la CAN 2025.

L’article En marge du mondial des clubs – Visite du Complexe Mohamed-VI : Un joyau au service de la jeunesse marocaine ! est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page