National

Direction régionale du commerce de Tunis : Des infractions à la pelle et des sanctions dissuasives

[ad_1]

 

Les équipes de contrôle économique relevant de la direction régionale du commerce dans le gouvernorat de Tunis ont relevé, au cours de la première semaine du mois de Ramadan, 307 infractions économiques et ont imposé des sanctions contre un certain nombre de contrevenants. Le directeur régional du commerce à Tunis, Maher Laghribi, a annoncé dans une déclaration que les infractions relevées concernent les secteurs des légumes et fruits, des produits alimentaires de base, des viandes rouge et blanche, des poissons et des boulangeries.
Ces infractions ont été relevées suite à 2.034 visites d’inspection assurées par plus de 56 équipes de contrôle au cours de la première semaine du mois de Ramadan (11-17 mars 2024). Selon le responsable, les infractions économiques enregistrées ont été relevées dans certain nombre de marchés, de magasins et de circuits de distribution partout dans le gouvernorat.
Il s’agit de 147 infractions liées à la promotion et à la vente à des prix illégaux, surtout les légumes et fruits, les produits alimentaires de base, les œufs, les poissons ainsi que le tabac. En outre, 82 infractions ont été enregistrées pour non-affichage des prix et 23 infractions pour absence de factures d’achat, 12 infractions relatives au monopole, à la spéculation, et au refus de vendre, à la dissimulation de produits et à la manipulation des produits subventionnés touchant les secteurs de l’alimentation et de la boulangerie. Plus de 38 infractions pour usage de balances non soumises à une vérification périodique obligatoire, et 28 autres infractions diverses.
Selon la même source, les opérations de contrôle ont permis de saisir 112 kg de riz, 280 kg de bananes, 6.000 œufs destinés à la consommation, 50 litres d’huile d’olive, 2,8 tonnes de légumes et fruits et 200 kg de café. Pour ce qui est de la moyenne des prix en détail au cours de la première semaine du mois de Ramadan, Laghribi a déclaré que les niveaux de prix sont acceptables et satisfaisants, en tenant compte du pouvoir d’achat du consommateur, à l’exception du piment, des tomates fraîches et de la viande rouge.

Deux nouveaux points de vente du producteur au consommateur

En revanche, de nombreux citoyens se plaignent des prix élevés de certains produits, principalement le poisson ainsi que certains légumes, tels que les piments et les tomates, qui ne correspondent plus à leur pouvoir d’achat. Le prix d’un kg de tomates s’élève à 4 dinars, allant jusqu’à 6 dinars pour le piment.
Le responsable a souligné l’installation de deux points de vente du producteur au consommateur à l’avenue de la République et à l’espace de la société Ellouhoum à El Wardia où les produits précités sont proposés à des prix abordables (2.500 millimes pour les tomates, 3 dinars pour le piment, 31 dinars pour la viande bovine (habra) et 32 800 pour la viande ovine. Les viandes bovine et ovine sont également vendues au prix de 35 dinars le Kg au point de vente relevant de la Société Ellouhoum au marché central de Tunis.
Laghribi a considéré que les prix de la plupart des variétés de fruits (agrumes, fraises, bananes importées par l’Office tunisien de commerce, pommes et Deglet Ennour…) sont également acceptables et inférieurs à ceux proposés au cours des années précédentes.

L’article Direction régionale du commerce de Tunis : Des infractions à la pelle et des sanctions dissuasives est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page