National

Bassem Trifi : liberté aux journalistes et à toutes les plumes libres !

[ad_1]

 

Le président de la Ligue tunisienne des droits de l’Homme (LTDH), Bassem Trifi, a appelé, jeudi 7 mars 2024, à la libération des prisonniers d’opinion et des détenus politiques.

Il a commenté la libération du journaliste Khalifa Guesmi dénonçant la politique d’asservissement de la presse et appelant à consacrer la liberté d’expression.

 

 

Khalifa Guesmi a quitté hier soir la prison, accueilli par de nombreux journalistes et représentants du syndicat des journalistes (SNJT).

Plus tôt dans la journée, la Cour de cassation s’est prononcée sur son affaire en cassant le jugement rendu en appel et en renvoyant l’affaire devant une nouvelle composition de la chambre de la Cour d’appel.

Khalifa Guesmi a été condamné à cinq ans de prison par la Cour d’appel de Tunis, en mai 2023, alourdissant ainsi le jugement d’un an prononcé en première instance. Alors qu’il devait rester en liberté jusqu’à son procès en cassation, il a été arrêté et placé en détention en septembre.  

Le journaliste et correspondant de Mosaïque Fm a été poursuivi après avoir refusé de révéler l’identité de sa source après la parution d’un article sur l’arrestation de personnes soupçonnées de terrorisme dans le gouvernorat de Kairouan.

 

M.B.Z

 

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page