National

Aslan Berjeb : la Conect veut être le réseau d'entrepreneurs le plus influent du pays

[ad_1]

Aslan Berjeb : la Conect veut tre le rseau d’entrepreneurs le plus influent du pays

 

La Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (Conect) a tenu, jeudi 7 mars 2024, une rencontre annuelle avec les journalistes et les médias. Il s’agit d’un nouvel événement qui se veut être un rendez-vous annuel s’inscrivant dans le cadre de la transparence et de la redevabilité.

C’est ce qu’a affirmé le président de la Conect, Aslan Berjeb lors du mot d’ouverture. Il poursuit en procédant à un retour sur le bilan de la centrale patronale et en présentant ses ambitions pour l’année 2024. « C’est un défi que nous relèverons chaque année à la Conect… Il s’agit d’une approche fondée sur la transparence et la redevabilité… Cela aura lieu chaque année… Notre bureau exécutif compte 29 membres de divers secteurs et diverses régions… Nous considérons qu’il est largement représentatif », a-t-il dit.

Par la suite, Aslan Berjeb a rappelé que la Conect comptait plus de quatre mille affiliés répartis sur plus de mille bureaux régionaux. Des chiffres qui ne peuvent que consolider la stratégie d’une organisation qui se veut être le réseau d’entrepreneurs le plus influent du pays. « Nous avons tenu notre première conférence de presse après trois mois du congrès, car nous avons priorisé les visites dans les régions et l’entame d’études sectorielles… Notre vision de cette année repose sur ce que nous avons eu comme retour des bureaux régionaux et des groupements sectoriels », a-t-il ajouté.

Aslan Berjeb a insisté sur l’importance des entreprises, notamment des PME, en Tunisie et leur rôle dans la dynamisation et la relance de l’économie. Il a expliqué que la Conect s’était dotée d’un plan d’action pour l’année 2024 qui, selon un communiqué émis par l’organisation patronale, a pris en considération le contexte de profondes mutations économiques, financières, sociales et numériques par lesquelles passe le pays, afin de favoriser la liberté d’entreprendre et de la valoriser. D’après la même source, ce plan s’articule autour de trois principaux axes: « Croissance, Emploi et Richesse », « Transition jumelle : Écologique et Numérique » et « Entrepreneuriat, Jeunesse et Talent ».

Pour ce qui est des thématiques abordées par le plan de l’année 2024 de la Conect, il porte sur plusieurs éléments dont :

– La question de l’accès au financement : S’exprimant à ce sujet à la suite d’une question adressée par Business News et portant sur les lignes de financement, la vice-présidente de l’organisation, Hosn El Oujoud Ben Mustapha a évoqué deux phénomènes. En premier lieu, les entreprises font appel au financement sous forme de prêt bancaire et à un taux d’intérêt excessivement élevé. En second lieu, il est compliqué de s’informer au sujet des programmes d’appui et des lignes de financement étrangères ou les critères d’éligibilité s’avèrent être difficiles à remplir.

– La compétitivité et l’accès au marché : le président de la Conect, Aslan Berjeb a insisté sur l’importance de renforcer le capital humain et d’aborder toute question d’ordre économique en adoptant une approche scientifique. Ainsi, toute proposition doit être le fruit d’études et de rapports réalisés et menés par des experts et des compétences tunisiennes. « Nous sommes une force de proposition… Nous ne voulons pas être entendus ! Nous voulons être écoutés attentivement ! Nous participons aux travaux de toutes les commissions parlementaires… Nous comptons beaucoup sur les régions et les représentants de secteurs afin de nous faire parvenir des propositions… Nous sommes en train de préparer la création de l’Observatoire de l’information économique… Actuellement, nous procédons à l’identification des membres de son conseil scientifique… Il s’agira d’une dizaine de personnes choisies en raison de leur profil… Nous ne voulons pas de pseudo-experts… Il s’agira d’un conseil représentant les jeunes », a déclaré Aslan Berjeb à ce sujet.

– Le soutien à la stratégie nationale de la transition énergétique : Abdellatif Hammouda, membre du bureau exécutif de la Conect et chargé de la question de la transition énergétique, a salué l’importance accordée par les médias à ce sujet. Il a mis l’accent sur le rôle joué par le secteur privé dans ce secteur. Il a révélé que la Steg avait déposé plusieurs demandes afin de bénéficier des services et des études permettant de créer le changement. Il a, aussi, indiqué qu’une rencontre aura lieu prochainement avec le secrétaire d’État chargé de la transition énergétique, Ouael Chouchane.

« Nous ne servons qu’un seul objectif : l’épanouissement de l’économie et des entreprises tunisiennes… Nous voulons aborder une approche durable… La Conect peut être le premier réseau économique de l’Afrique du Nord et engagé dans les questions écologiques et sociales… Nous sommes contre la bureaucratie… Aujourd’hui, la numérisation peut créer le changement… Il ne faut pas se doter d’une approche de lutte… Nous devons aller vers la vulgarisation », a ajouté Aslan Berjeb.

 

Le président de la Conect a insisté sur le potentiel de la Tunisie et sur le rôle de l’organisation patronale sur l’échelle nationale. Il a assuré que plusieurs études techniques ont été réalisées dans le but de réformer, mais que des forces de pression cherchaient à empêcher cela.

 

S.G

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page