National

Affaire Refka Cherni : la peine du meurtrier alourdie à quarante ans

[ad_1]

 

La peine du meurtrier de Refka Cherni a été alourdie à quarante ans, a décidé la chambre criminelle de la Cour d’appel du Kef, en charge du dossier.

La jeune femme, âgée au moment des faits de 26 ans et mère d’un enfant a, rappelons-le, été assassiné par son époux, agent sécuritaire, en mai 2021. Le meurtrier s’est servi de son arme de service pour tuer son épouse après qu’elle a refusé de retirer sa plainte déposée pour violences.

L’époux a été arrêté et condamné en première instance à trente ans de réclusion. Le tribunal a ensuite fait appel de ce jugement et le verdict est tombé condamnant l’époux à quarante ans.

Cette affaire a rouvert le débat sur le féminicide en Tunisie et l’application de la loi 58 sur la lutte contre les violences faites aux femmes.

 Depuis le début de l’année 2024, cinq féminicides ont été enregistrés en Tunisie assombrissant davantage une réalité déjà cauchemardesque. En 2023, pas moins de 25 cas de féminicide ont été enregistrés.

 

N.J 

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page