National

Abid Briki : le décret 54 doit être révisé avant l'élection présidentielle

[ad_1]

 

Le secrétaire général du mouvement la Tunisie en avant, Abid Briki, a déclaré, vendredi 1er mars 2024, sur IFM, qu’il n’est pas possible d’avancer sans « des langues déliées et une plume libre ».

S’exprimant à propos de la présidentielle, Abid Briki a souligné que l’article 24 du décret 54 doit être révisé, ainsi que l’article 96 du Code pénal, et que c’est le président de la République, Kaïs Saïed, lui-même, qui devrait être à l’origine de cette initiative.

Il a ajouté qu’en prévision des élections, la Cour constitutionnelle devrait aussi être mise place et qu’un terrain d’entente devrait être trouvé avec la centrale syndicale pour instaurer une paix sociale réelle.

Abidi Briki avait, rappelons-le, assuré qu’il ne se présentera pas à l’élection présidentielle prévue fin de l‘année 2024. Il a, également, évoqué la possibilité pour son mouvement de soutenir Kaïs Saïed comme candidat.

 

 

M.B.Z

[ad_2]
lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page