National

Yassine Ayari : Je soutiens Fadhel Abdelkefi devant les enfantillages de « Charchabil » !

Yassine Ayari : Je soutiens Fadhel Abdelkefi devant les enfantillages de « Charchabil » !

 

Le député du mouvement Amal wa Aamal, Yassine Ayari, a exprimé, dans un post publié mardi 7 décembre 2021 sur les réseaux sociaux, son soutien au président d’Afek Tounes et ancien ministre Fadhel Abdelkefi qui a été la cible, la veille, des élucubrations du président de la République, Kaïs Saïed.

 

« Il reste dans les généralités, ce n’est peut-être pas celui qui va sauver le pays mais toi, tu ne comprends rien à rien et tu vas détruire le pays à tous les niveaux c’est une certitude », a écrit Yassine Ayari à l’adresse du président.

« Je n’ai jamais rencontré Fadhel Abdelkefi et je ne lui ai jamais directement parlé mais je le soutiens totalement devant le populisme, le ridicule et les enfantillages de Charchabil (Gargamel, personnage de la bande dessinée de Peyo « Les Schtroumpfs ») » a-t-il ajouté.

 

 

 

La veille au soir, alors qu’il recevait une délégation du CSM, Kaïs Saïed est parti dans un monologue de 18 minutes où il livrait ses opinions sur le rôle et l’indépendance de la justice, s’emmêlant les pinceaux et disant la chose et son contraire. Après avoir taclé les islamistes, il a épinglé (sans le nommer) Fadhel Abdelkefi, ancien ministre de la Coopération internationale et ancien ministre des Finances, qui est en train de se positionner sérieusement sur la scène politique par ses propositions concrètes pour résoudre les problèmes politiques et économiques du pays.

 

M. Abdelkefi, qui a le vent en poupe ces derniers temps, fait semble-t-il jalouser Kaïs Saïed. « On est en train de le présenter comme sauveur de la nation. Son affaire est arrivée jusqu’à la cassation et il a réussi à avoir un accord à l’amiable. Malheureusement, la cour de cassation a décidé de l’innocenter. On le présente comme un superman et comme un mastodonte de la finance publique, alors qu’il est un grand voleur ». Cette phrase épique de Kaïs Saïed dénote tout son état d’esprit. Le fait qu’il dise « Malheureusement, la justice l’a innocenté » démontre qu’il ne respecte pas les décisions judiciaires et le principe sacro-saint de la présomption d’innocence et prend ses fantasmes et idées préconçues pour des vérités.

 

M.B.Z


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page