National

Wassim Khadraoui dément tout contact entre Nadia Akacha et Rached Ghannouchi


 

Le conseiller du président de l’ARP, Wassim Khadraoui, a affirmé, dans un post partagé mardi 25 janvier 2022, sur les réseaux sociaux, que l’ancienne cheffe de cabinet du président Kaïs Saïed, Nadia Akacha, n’est pas entrée en contact avec le président de l’Assemblée, Rached Ghannouchi, contrairement à ce qu’a déclaré l’ancien dirigeant nahdhaoui et ancien ministre de la Santé, Abdellatif Mekki.

« Ce qu’a déclaré Abdellatif Mekki, concernant une prise de contact entre Nadia Akacha et le président de l’ARP après le 25 juillet est faux, ou peut-être qu’il communiquait avec elle en pensant être l’intermédiaire mais le président de l’Assemblée n’en savait rien » a-t-il souligné.

 

Abdellatif Mekki avait confié, dans une déclaration à Mosaïque FM, que Nadia Akacha, qui a démissionné hier de son poste à Carthage, avait « établi un canal de communication via un certain intermédiaire avec le président de l’ARP après le 25 juillet ».

Kaïs Saïed a décidé, rappelons-le, de limoger sa cheffe de cabinet Nadia Akacha. C’est du moins ce qui est publié officiellement dans le jort n°10 (journal officiel de la République tunisienne) d’aujourd’hui. 

Le décret présidentiel n°2022-50 du 24 janvier 2022 du 24 janvier 2022 indique : « Il est mis fin aux fonctions de madame Nadia Akacha, la cheffe du cabinet présidentiel ». 

Alors que Mme Akacha avait annoncé hier sa démission de son poste de cheffe du cabinet présidentiel, qu’elle occupait depuis plus de deux ans, la publication de la présidence de la République affirme qu’elle a été, plutôt, démise de ses fonctions. 

Dans sa lettre de démission, Nadia Akacha évoque de son côté « des divergences fondamentales de points de vue en lien avec l’intérêt supérieur du pays ».

 

 

 

M.B.Z

 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page