National

Vers une coopération arabo-africaines en industries pharmacetiques

Des rencontres de coopération entre des hommes d’affaires, des représentants d’entreprises et des exportateurs tunisiens, saoudiens et africains dans le domaine des industries pharmaceutiques et du matériel médical ont été lancées, jeudi, à Tunis. Elles se poursuivront pour deux jours ( 1er et 2 décembre 2022).

Ces rencontres s’inscrivent dans le cadre du programme des « Ponts du Commerce Arabo-africains » (AATB) visant à promouvoir et à accroître les flux commerciaux et d’investissement entre les pays arabes et africains, lancé en 2017, à l’initiative de la Société internationale islamique de financement du commerce relevant de Banque islamique de développement.

Dans son discours d’ouverture de ces rencontres, le directeur exécutif de la Société internationale islamique de financement du commerce, Hani Salem Sonbol, a souligné que « la pandémie du coronavirus a révélé l’importance de la coopération et de la complémentarité régionale en matière du commerce dans le renforcement de la résilience des pays face aux crises, notamment en ce qui concerne les produits essentiels tels que les médicaments et le matériel médical ».
Il a fait remarqué que le plan de réponse de l’AATB face à la crise du COVID-19 a permis de soutenir les unités sanitaires dans 13 pays africains dans le cadre d’un programme commun avec l’Institut Pasteur de Dakar (Sénégal).

Toujours selon lui, la Société internationale islamique de financement du commerce a également mobilisé des financements de 105 millions de dollars pour soutenir le secteur de la santé dans les pays arabes et africains face à la pandémie du covid-19.

De son côté, le ministre de l’Economie et de la Planification, Samir Saïed, a souligné, dans son intervention que  » les rencontres de coopération permettront d’explorer les opportunités de partenariat et d’investissement dans le domaine des industries pharmaceutiques et du matériel médical « .

Faisant remarquer que le continent africain importe 70% de ses besoins en médicaments et vaccins, le ministre a considéré que  » la crise du Covid devrait pousser les pays du continent à accorder une plus grande importance aux industries pharmaceutiques « .
Selon le ministre  » la Tunisie, convaincue de l’importance de ce secteur stratégique, a œuvré durant les dernières années, à mettre en place une feuille de route visant à encourager l’investissement dans ce domaine « .
 » Cette feuille de route a pour objectif d’encourager les secteurs prometteurs et les entreprises actives dans l’industrie pharmaceutique à conquérir de nouveaux marchés et de faire de la Tunisie un centre méditerranéen et africain d’excellence en recherche médicale « .
 » Elle ambitionne également d’accélérer le rythme de développement du secteur des biotechnologies appliquées à la santé en soutenant le Pôle Biotechnologique de Sidi Thabet et l’adoption des textes réglementaires pour la création de la commission unifiée des prix et de l’Agence tunisienne du médicament… « 
Saïed a, en outre, indiqué que la Tunisie œuvre à renforcer sa coopération avec les pays africains en matière d’industries pharmaceutiques en soutenant les acteurs du secteur privé à être plus actifs en Afrique.
Le programme  » Ponts du Commerce Arabo-africains  » (AATB) est multi-donateurs, multi-pays et multi-organisations. Il facilite les projets d’intérêt commun pour la poursuite des opportunités de croissance économique entre les entreprises des deux régions.
Ce programme est soutenu par le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OPEC Fund), la Société islamique pour l’assurance des investissements et des crédits à l’exportation (ICIEC), la Société islamique pour le développement du secteur privé (ICD), la Banque africaine d’import-export (Afreximbank), la Société islamique internationale de financement du commerce (ITFC), la Banque islamique de développement (ISDB) et la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA).


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page