National

Variant ''Omicron'' : Docteur Amine Salim appelle à la vigilance

Amin Salim, membre du Comité scientifique de lutte contre la propagation du Coronavirus, a appelé, ce vendredi, à la vigilance et à la prudence suite à l’émergence d’une nouvelle souche mutée du virus Corona (B1.1.529), il y a une semaine en Afrique du Sud avant de se propager dans 10 autres pays à travers le monde.

« La nouvelle souche mutée porte environ 32 mutations dans la protéine de pointe trouvée sur la membrane du coronavirus », a déclaré Salim, ajoutant que « trois de ces mutations sont dangereuses et peuvent entraîner une infection rapide, ainsi que la possibilité de résistance à la vaccination ».

Il a expliqué: « La protéine de pointe est un groupe de protubérances épineuses à la surface du virus Corona qui lui donne la forme coronaire bien connue, et est responsable de la réalisation du processus d’attachement du virus aux cellules humaines et de leur invasion, sachant que la protéine de pointe a été utilisée pour fabriquer un certain nombre de vaccins anti-Covid-19 ».

L’émergence de cette nouvelle souche en Afrique du Sud a alarmé de nombreux pays qui se sont précipités pour imposer des restrictions de voyage, mais l’Organisation mondiale de la santé, par l’intermédiaire de son porte-parole, Christian Lindmeier, a averti : « Les pays du monde ne devraient pas se précipiter pour imposer des restrictions de voyage », ajoutant que les pays devraient adopter une approche scientifique basée sur l’évaluation des risques.

« Il faudra quelques semaines pour déterminer la capacité de la souche à se propager et l’efficacité des vaccins et des médicaments pour y faire face », a déclaré Lindmeier lors d’un point de presse rapporté par plusieurs agences de presse internationales, notant que près de 100 séquences de la souche mutée ont été enregistrés.

Pour sa part, l’expert de l’Organisation mondiale de la santé, Suhail Alawi, a recommandé la nécessité d’une extrême prudence aux postes frontaliers tunisiens, d’intensifier les opérations de vaccination et de respecter les mesures préventives.

Il a ajouté, que les études scientifiques n’ont pas encore été en mesure de déterminer les caractéristiques de la souche mutée, indiquant qu’elle porte environ 50 mutations.

Il a estimé que la nouvelle souche mutée est une souche préoccupante, soulignant que la Tunisie n’est pas isolée du reste du monde,  » la situation requiert donc la prudence « , a-t-il estimé.

(TAP)


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page