National

Une radio associative baptisée « Son FM » : Une nouvelle «voix pour les sans voix»


Une radio associative baptisée Son FM commencera à diffuser ses programmes très prochainement sur la fréquence 100.0 MHz. L’initiative vient de l’organisation I Watch, spécialisée dans l’anticorruption et la transparence

Nichée en haut d’une ruelle à El Menzah 9C, la nouvelle radio« Son FM » s’est ouverte lundi après-midi à ses invités pour une visite dans ses murs. Deux studios flambant neufs meublés de tous les équipements nécessaires à la transmission du son et de l’image, une salle de rédaction, des espaces de repos, un incubateur (I Cube) pour les ONG, une salle pour enregistrer des vidéos et des podcasts. «Son FM» qui, promettent ses responsables, commencera à diffuser avant le 1er octobre, ressemble plutôt à un media center. «Plus qu’une radio», prône d’ailleurs son slogan.

Enfant de l’ONG I Watch, dont la marque de fabrique est la lutte contre la corruption, cette radio « a été pour nous non seulement un rêve, mais aussi un projet qui a nécessité des mois de préparation, de la programmation éditoriale à l’administration et la logistique», expliquait Wajdi Balloumi, le directeur de l’organisation lundi, au moment de l’inauguration des locaux de «Son FM».

Il affirme : «Nous ne comptons pas utiliser l’antenne de la radio pour faire la propagande d’I Watch !».

Un contenu généraliste

Présentée par ses initiateurs comme un média alternatif et non conventionnel qui veut combler les écarts entre les citoyens et les médias, la jeune radio (fréquence 100.0 MHz) prône le projet de devenir « la voix des sans voix » et d’accueillir dans ses locaux le monde associatif tunisien dans sa diversité.

«Son FM ne sera pas seulement une plateforme pour la société civile de tous horizons afin qu’elle maximise sa portée et donc son impact, mais aussi une voix pour les minorités, les jeunes talents, les créateurs, les défenseurs des droits de l’Homme et les communautés qui n’ont pas eu la chance de faire entendre leur voix dans les médias mainstream», ajoute de son côté Mouhab Garoui, membre du Comité de pilotage de l’ONG.

De contenu généraliste, animée par une jeune équipe d’une quinzaine de personnes, la radio promet de ne pas focaliser sur le buzz et le sensationnel, ni de capter la publicité à tout prix. Sa grille va d’une matinale, Le 7/10, où l’équipe décortiquera, avec un brin de satire, l’actualité dans sa totalité, à travers des rubriques dédiées, des chroniques et des invités, une émission sur la santé, une autre abordant l’actualité des régions, des rubriques de vérification de l’information (factcheking) notamment sur la santé, un rendez-vous hebdomadaire sur les minorités de tous genres…

«Nous chercherons à traiter tous nos sujets avec un esprit positif, qui construit l’avenir de la jeunesse tunisienne», ajoute Mouheb Garoui.

L’article Une radio associative baptisée « Son FM » : Une nouvelle «voix pour les sans voix» est apparu en premier sur La Presse de Tunisie.


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page