National

Une proposition de résolution du Parlement européen sur les attaques contre les libertés en Tunisie

Une proposition de rsolution du Parlement europen sur les attaques contre les liberts en Tunisie

 

Une proposition de résolution sur la Tunisie sous l’intitulé « Attaques récentes contre la liberté d’expression et d’association et les syndicats, notamment le cas du journaliste Noureddine Boutar » a été déposée mardi 14 mars 2023 par Emmanuel Maurel, membre fondateur de la Gauche républicaine et socialiste, au nom du groupe The Left.

La proposition doit être discutée mercredi 15 mars 2023 et mise au vote jeudi 16 mars 2023.

 

Cette proposition veut, si elle est adoptée, « condamner avec vigueur les propos de Kaïs Saïed à l’encontre des migrants, les arrestations arbitraires et menaces visant des membres de l’opposition, des syndicats, des organisations de défense des droits humains et des centaines de citoyens subsahariens ; et prendre note des mesures d’apaisement annoncées par le gouvernement ».

Elle demandera « la libération immédiate et sans condition des personnes détenues pour avoir exercé les droits à la liberté d’expression et/ou d’association ; demande aux autorités d’assurer les droits civils, politiques et syndicaux de sa population comme convenus par les conventions internationales auxquelles la Tunisie est partie ». Elle prendra « note de la composition de la nouvelle assemblée ; en regrettant la baisse du nombre de femmes élues du fait de la modification de la loi électorale ».

La même motion soutient la société civile, en particulier le rétablissement du Quartet du dialogue national par le syndicat UGTT visant à raviver la perspective démocratique tunisienne. Elle se dit « préoccupée par les difficultés socio-économiques de la population ; estime que la mise en place de sanctions nuirait à la population sans renforcer la démocratie ; demande à la Commission de suivre la situation, de communiquer des critères spécifiques assortis de délais en matière de droits humains dans le cadre de son engagement avec la Tunisie ».

 

Rappelons qu’un mois en arrière, l’Union européenne par le biais de la commissaire européenne à l’Égalité Helena Dalli s’est dit, lors d’une plénière du Parlement européen, suivre avec inquiétude les dernières arrestations en Tunisie.

 

I.N


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page