National

Un prédicateur au Palais des sciences de Monastir : le directeur prétexte une homonymie


Un prdicateur au Palais des sciences de Monastir : le directeur prtexte une homonymie

 

Le directeur du Palais des sciences de Monastir, Slah Nasser, a commenté, jeudi 25 août 2022, l’affaire du prédicateur égyptien, Sherif Taha Younes, qui a donné une conférence sur les troubles de l’apprentissage chez les enfants le 20 août 2022. 

Dans une intervention sur Jawhara FM, il a avancé des similarités de noms assurant que la personnalité invitée au Palais des sciences était un médecin pédiatre qui n’a aucun lien avec le courant salafiste égyptien. 

 

Précisant que l’invité n’était pas le porte-parole du parti égyptien Ennour, M. Nasser a accusé les médias et les parties ayant dénoncé l’affaire d’avoir porté atteinte à l’image du Palais des sciences de Monastir dans une tentative de défendre cette dérive qui a terni la réputation scientifique de l’établissement. 

 

Un demi-mensonge facile à démasquer. Il s’agit bien d’un prédicateur égyptien dont l’approche et les méthodes n’ont rien de très scientifique. Il suffit de se rendre sur la page Facebook du présumé médecin pour constater qu’il s’agit bien de la même personne dont la photo a circulé dans les médias de la place et, pour preuve, l’affiche même de la conférence publiée sur la page du prédicateur. 

 

 

Nous noterons, d’ailleurs, qu’après que le scandale a éclaté, le Palais des sciences de Monastir et l’association qui a invité le prédicateur ont supprimé l’affiche de leurs pages sur les réseaux sociaux. 

 

Dénoncée par l’Observatoire national de la défense de la civilité de l’État, l’affaire a, rappelons-le, pris une ampleur considérable poussant le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique à ouvrir une enquête. 

Le prédicateur Sherif Taha Younes a été invité par une école de formation – Taalim – qui se dit agréée par l’Etat, et a été présenté comme étant un pédiatre de renommée spécialisé dans les troubles de l’apprentissage chez les enfants. 

N.J. 

 

 

 

 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page