Sport

Un pic de consommation électrique dans la ville de Radès à l'origine de la panne du courant au stade annexe, affirme le directeur de la CNS

Tarek Ferjaoui, directeur général de la Cité Nationale Sportive a affirmé que la panne du courant électrique survenue dimanche soir à l’annexe du stade de Radès au cours de la séance d’entraînement de la sélection nationale de football, est due à une forte consommation de l’électricité dans toute la ville de Radès.

IL a précisé dans une déclaration à l’Agence TAP lundi, que la Société Tunisienne d’Electricité (STEG), est intervenue pour réparer rapidement la panne affirmant que le courant est revenu au stade annexe de Radès après30 minutes environ.
Le directeur de la CNS a ajouté qu’il avait proposé à Houcine Jenayeh, membre fédéral de la fédération Tunisienne de football, de mettre à la disposition de l’équipe le stade Olympique d’El Menzah ou son annexe afin qu’elle puisse poursuivre ses entraînements, mais ce dernier à invoqué “la mauvaise qualité du terrain” selon lui.
La FTF avait annoncé dimanche soir qu’une coupure du courant à l’annexe du stade Radès est survenue à peine commencé la séance d’entrainement des Aigles de Carthage.
Les joueurs ont dû attendre longtemps pour poursuivre les entraînements espérant une reprise de l’électricité au stade, mais sans succès.
Le staff technique a été contraint d’annuler la séance d’entraînements et de regagner le lieu de résidence de l’équipe nationale de football, précise la même source sur sa page officielle facebook.”.
La sélection nationale rappelle-t-on, se préparer pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations qui se déroulera au Cameroun du 9 janvier au 6 février.
Les Aigles de Carthage s’envoleront ce jeudi pour le Cameroun, où ils disputeront le lendemain un match amical face à la Sierra Leone.
A la CAN le onze national disputera le premier tour dans le groupe F avec le Mali (12 janvier), la Mauritanie (16 janvier) et la Gambie (20 janvier)..

lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page