National

Tunisie – Pourquoi Najla Bouden refuse-t-elle de communiquer sur ses activités ?

On dirait que la cheffe du gouvernement, Najla Bouden, refuse de communiquer sur ses activités et sur les entretiens qu’elle a à La Kasbah. A moins qu’elle en soit empêchée par des directives « d’en haut » !

Et, on dirait, aussi, que la communication demeure le dernier des soucis de la cheffe du gouvernement, à preuve, le licenciement avant, même, sa prise de fonctions, de sa chargée de communication.

Ce n’est qu’à l’occasion d’un concours de circonstances, que nous avons appris, par exemple, pour aujourd’hui, que Najla Bouden a reçu, à La Kasbah, au moins, trois ambassadeurs de pays « amis ». Et la coopération bilatérale, ainsi que les aides consenties par ces pays à la Tunisie, étaient au centre de ces entretiens.

Bouden a, en effet, reçu, aujourd’hui, et on l’a appris à travers les services de communication des ambassades étrangères, l’ambassadeur d’Italie qui ramenait dans sa poche une aide substantielle au profit des municipalités dans le cadre de l’aide italienne à la décentralisation, l’ambassadeur de Turquie qui a traité avec elle des questions en rapport avec la coopération bilatérale, ainsi que l’ambassadeur chinois, dont le pays a consenti une aide de 500 mille doses de vaccin anti covid.

Or, le moins qu’on puisse dire, c’est que le citoyen a le droit d’être tenu au courant de ces entretiens, des relations qu’entretient la Tunisie avec les pays amis, et les largesses de ces derniers.

Et, sur un autre plan, la communication sur de tels entretiens et leurs résultats au profit de la Tunisie aurait eu comme résultat de pouvoir démentir les allégations des détracteurs de Kaïs Saïed, qui prétendent qu’il a, complètement, isolé la Tunisie à l’étranger.

On ne voit, donc, pas pourquoi, Najla Bouden refuserait de communiquer sur ces activités ni pour quelle raison, Kaïs Saïed l’en empêcherait !


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page