National

Tunisie – Covid19 : Pourquoi faut-il craindre une nouvelle vague au mois de janvier ?

Malgré l’embellie actuelle de la situation épidémiologique en Tunisie, en rapport avec la pandémie de covid, il ne faudrait pas, pour autant, s’endormir sur ses lauriers, comme semblent avoir tendance à le faire les responsables au ministère de la santé.

Car le risque demeure omniprésent, et la Tunisie risque de connaitre une nouvelle vague, avec le début de la nouvelle année. Ce qui tomberait mal, car cela coïnciderait avec le pic de la saison des infections respiratoires de l’hiver.

Pourquoi en janvier ? Tout simplement parce qu’en janvier la grande majorité des gens vaccinés cet été après l’arrivée des doses de vaccin et les journées de vaccination intensives, auront dépassé les six mois, à partir de leur date de vaccination. Six mois au bout des quels, tous les scientifiques sont d’accord pour dire que l’immunité vaccinale commence à chuter vertigineusement.

Et si l’immunité vaccinale chute, çà sera l’immunité communautaire, difficilement acquise, qui va suivre. Ce qui risquerait de redonner au virus la facilité de circuler dans la population.

La vague qui pourrait, alors, survenir serait, moins meurtrière que les précédentes, du fait d’une certaine protection par le vaccin, mais nous ne devons pas perdre de vue qu’on n’en est, encore,  qu’à 4 millions et demi de vaccinés sur les 12 millions de tunisiens. Ce qui veut dire que la sévérité des infections et la mortalité guetteront, toujours, quelque 7 millions de tunisiens, en cas de nouvelle vague.

Donc, prudence !

Et le maître mot, reste l’anticipation. Il faut battre le pavé pour faire comprendre, avant le mois de janvier, aux gens vaccinés, qu’ils ont tout intérêt à se faire administrer une troisième dose, et les non vaccinés à aller se faire immuniser, de façon à maintenir un certain degré d’immunité communautaire assez élevé.  Il faudra, aussi, profiter de cette trêve, pour améliorer tant que possible, la capacité des hôpitaux, et les réserves d’oxygène. Et il faudra, par ailleurs, faire comprendre aux gens, que leur pire ennemi, en cette période, est leur laisser aller et leur insouciance. Et que la meilleure protection contre le virus reste, dans ces conditions, le strict respect des mesures barrière !

 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page