National

Trifi : l'initiative s'articule autour de commissions formées par des experts et des personnalités nationales

Trifi : linitiative s’articule autour de commissions formes par des experts et des personnalits nationales

Le président de la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme (LTDH), Bassem Trifi, a affirmé que le 14 janvier 2011 était un souvenir cher aux Tunisiens. Il s’agit d’une date ayant permis d’accéder à plusieurs acquis tels que la liberté d’opinion ou d’expression. M. Trifi a estimé qu’il n’y avait pas besoin de changer la date de la fête de la Révolution. « Le peuple tunisien ne se soucie pas de ce genre de détails. Le peuple tunisien s’appauvrit… On pourrait dire qu’il s’agit d’une politique d’appauvrissement et d’affamement du peuple tunisien… Lorsque le gouvernement choisit la politique de l’endettement et de la pression continue sur le niveau de vie du peuple tunisien et sur son pouvoir d’achat, il s’agit d’une politique d’appauvrissement ! », a-t-il déclaré.

Invité le 16 janvier 2023 de Malek Khaldi à La Matinal sur Shems FM, Bassem Trifi a considéré que le gouvernement présidé par Najla Bouden n’était pas capable de présenter des solutions à la situation économique et sociale. L’équipe de Mme Bouden fait, selon lui, la sourde oreille malgré les nombreux appels à élaborer des solutions consensuelles et ne choisit pas les bonnes solutions. Il a insisté sur l’importance d’un changement radical. Il a rappelé que la LTDH, l’UGTT, le FTDES et l’Onat ont présenté une initiative visant à sauver le pays et à sortir la Tunisie de la Crise. Il a indiqué que cette initiative visait à regrouper l’ensemble des visions et des stratégies s’inscrivant dans ce but.

Bassem Trifi a expliqué que l’initiative en question aura la forme de commissions formées par des experts et des personnalités nationales. Ils auront pour objectif d’élaborer des feuilles de travail portant sur le cadre politique, constitutionnel, économique et social. Il a considéré que la Tunisie se trouvait face à une problématique constitutionnelle. Ceci inclut la question des prérogatives et la monopolisation des pouvoirs par l’exécutif, le faible taux de participation aux élections, le décret n°55 portant modification de la loi organique n° 2014-16 du 26 mai 2014, relative aux élections ou encore la révision de certains articles de la constitution de 2022.

Revenant sur un possible rejet des propositions par le président de la République, Kaïs Saïed, en raison de l’appartenance politique de certains experts, Bassem Trifi a critiqué le recours à un discours portant atteinte au militantisme politique et aux entités intermédiaires. Il a considéré que ce discours a aggravé la crise et que les accusations de trahison visant les partis ne permettront pas d’en sortir. Il a indiqué que chaque commission comportera entre cinq et sept personnalités nationales. Il a précisé que l’initiative sera lancée et pilotée par les organisations nationales et des personnalités nationales indépendantes. « Personnellement, je pense que les feuilles de travail devraient être présentées aux partis politiques… Nous n’avons pas encore débattu des détails… Je pense que cette initiative devrait regrouper le plus grand nombre de partis et d’associations que possible… Certains acteurs politiques n’y adhéreront pas », a-t-il déclaré.

Bassem Trifi a assuré que l’initiative en question s’adressait à toutes et à tous. Les commissions auront près d’un mois et demi pour élaborer les feuilles de travail. Ces dernières seront présentées au grand public, à la société civile, à la scène politique et au pouvoir en place. Elles seront, également, présentées au chef de l’État. M. Trifi a précisé que l’initiative appelait à la nomination d’un nouveau gouvernement. Il a critiqué l’absence de communication entre les ministres et les organisations nationales. La LTDH, selon lui, considère que le climat général n’était pas favorable à la tenue du second tour des législatives. Il a affirmé que la ligue appelait à son annulation. Il a qualifié l’initiative de dernière chance et a souligné la gravité de la crise actuelle.

S.G


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page