National

TICAD8: Déclaration de Tunis et engagements des pays participants

La déclaration de Tunis, publiée ce dimanche, à l’issue des travaux de la 8ème Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD-8), a fixé trois piliers de coopération, à savoir, la réalisation d’une transformation structurelle pour une croissance économique, la mise en place des bases d’une société résiliente et durable, outre la garantie d’une paix et d’une stabilité durables.

La déclaration a été publiée par les chefs d’Etat et de gouvernement des Etats membres de l’Union africaine et des délégations du Japon et des représentants des co-organisateurs de la TICAD, à savoir les Nations Unies, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Banque mondiale et la Commission de l’Union africaine (Commission de l’UA), réunis à Tunis, les 27 et 28 août 2022, pour la TICAD-8.

Le document met l’accent sur l’urgence et l’importance de l’intégration, de la solidarité et de « l’investissement dans les personnes », qui renforceront le potentiel considérable de l’Afrique, en tant que moteur de la croissance mondiale.

« Alors que la communauté mondiale a été témoin de la crise de sécurité humaine provoquée par la pandémie, le concept de sécurité humaine doit être défendu plus que jamais. La pandémie nous a rappelé la valeur des « personnes », à laquelle le processus de la TICAD attache une grande
importance », soulignent les participants, à l’issue de leurs travaux, tenus àTunis les 28 et 28 août 2022.

Et de rappeler que toutes les parties intervenantes aux travaux de la TICAD8 « s’engagent à continuer de promouvoir le développement de l’Afrique, en plaidant pour la coopération internationale, selon les principes directeurs de l’appropriation africaine, du partenariat international, de l’inclusivité et de l’ouverture ».

La déclaration précise, également, que « Le rôle de la TICAD évoluera au fur et à mesure que l’Afrique s’efforcera de réaliser ses aspirations, en matière de développement, telles qu’elles sont envisagées dans l’Agenda 2063, de construire des économies résilientes qui attirent davantage d’investissements privés et que la communauté internationale se concentrera de plus en plus sur le potentiel de croissance et les besoins de l’Afrique.

Pour les participants à la TICAD 8, la pandémie de la Covid-19, qui a eu des répercussions économiques, politiques, environnementales et sociales sans précédent à l’échelle mondiale, a mis en évidence l’urgence et k’importance de l’intégration, de la solidarité et de « l’investissement dans les personnes », qui renforceront le potentiel considérable de l’Afrique, en tant que moteur de la croissance mondiale.

Les participants renouvellent leur « engagement à travailler ensemble pour maintenir la paix et la stabilité internationales sur la base du principe, selon lequel la pièce maîtresse de l’ordre international est le droit international, y compris la Charte des Nations unies, et le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de tous les pays, qui doivent chercher à résoudre pacifiquement les différends, conformément au droit international.

La déclaration de Tunis réaffirme l’importance du partenariat entre le Japon et l’Afrique pour encourager l’investissement, promouvoir l’innovation du secteur privé, en encourageant la collaboration entre les entreprises japonaises et africaines et le transfert de technologie.

Il s’agit, également, de renforcer le développement des ressources humaines industrielles, afin d’accélérer la transformation structurelle pour une croissance inclusive et durable en Afrique et ses efforts our réaliser l’Agenda 2063 et les ODD, tout en surmontant des défis, telle que la flambée des prix des denrées alimentaires et de l’énergie.

Le document réaffirme aussi l’engagement de toutes les parties intervenantes à collaborer avec les pays africains pour construire une société résiliente et durable en Afrique, qui se caractérisera par la sécurité humaine et la réalisation de l’Agenda 2063 de l’UA et des ODD.

« Nous saluons la mise en œuvre régulière du Plan
d’action de Yokohama 2019 et nous nous engageons à poursuivre sa mise à jour, de manière inclusive en le recadrant en Plan d’action de Tunis de la TICAD-8. Nous réaffirmons que les initiatives et les actions du Plan d’action de la TICAD seront alignées sur les cadres africains et internationaux, tel que l’Agenda 2063 de l’UA et les ODD « , soulignent les participants, annonçant que La TICAD 9 se tiendra au Japon en 2025 et qu’une réunion ministérielle de la TICAD se tiendra en 2024.

 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page