National

Slim Ghorbel : le rôle de l'Utica est exclusivement économique et social

Slim Ghorbel, membre du bureau exécutif de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica) a souligné, mardi 10 janvier 2023, que le rôle de l’organisation était exclusivement économique et social et qu’elle n’avait jamais joué un rôle politique.  

 

M. Ghorbel s’exprimait au sujet de la participation de l’Utica à l’initiative tripartite qu’ont lancée l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), l’Ordre national des avocats de Tunisie (Onat) et la Ligue tunisienne de défense des droits de l’Homme (LTDH).  

 

« Je pense que l’initiative ne doit pas être politique, mais plutôt économique et sociale. Cela est, d’ailleurs, ancré dans notre manifeste (…) L’Utica a toujours collaboré avec les présidents et les gouvernements. Ce président a été élu par le peuple et il est de notre devoir d’écouter ce que veut le peuple. Notre rôle est exclusivement économique et social », a-t-il affirmé au micro de Wassim Ben Larbi dans l’émission Expresso sur Express FM.  

 

 

L’Utica a publié lundi, un communiqué signé par son président Samir Majoul, fustigeant la loi de finances 2023. Intitulé « L’économie est en danger et la solution est dans un programme urgent de sauvetage », le communiqué de l’Utica énumère les points avancés par la Centrale patronale et qui n’ont pas été pris en considération par le gouvernement de Najla Bouden, et met en évidence la déception de l’organisation face à ce qu’elle a considéré comme une « loi de finances d’imposition et de comptabilité publique », avec plusieurs mesures « injustes pour les entreprises ». 

 

Slim Ghorbel a indiqué, dans ce sens, que l’Utica était, de par son rôle, prête à rejoindre l’initiative UGTT – Onat – LTDH précisant que la Centrale patronale serait présente à tous les débats d’ordre socio-économique, mais n’interviendrait point sur le volet politique. 

 

L’UGTT, l’Onat et la LTDH ont lancé en décembre 2022, une initiative tripartite dans le but d’élaborer une feuille de route capable de sortir le pays de la crise. Le trio a lancé des invitations aux autres organisations nationales notamment l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica) et le Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES). 

 

En 2014, la fédération patronale faisait partie du quartet du dialogue national. L’initiative alors engagée par l’UGTT, l’Utica, la LTDH et l’Onat avait mis fin à la crise politique de 2013 en aboutissant à des élections présidentielle et législatives. Cela a valu au quartet le prix Nobel de la paix en 2015. 

 

N.J


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page