National

Samir Dilou qualifie l’arrestation de Seif Eddine Makhlouf de kidnapping non violent

Samir Dilou qualifie larrestation de Seif Eddine Makhlouf de kidnapping non violent

L’avocat Samir Dilou, en charge de l’affaire dite de l’aéroport, a qualifié l’arrestation de son client, le député extrémiste d’Al Karama Seif Eddine Makhlouf, de « kidnapping non violent ». 

S’exprimant lors d’un point de presse organisé par le Front de salut national samedi 21 janvier 2023 sur l’arrestation du député en exécution du verdict de la Cour d’appel militaire prononcé vendredi, Samir Dilou a signalé les nombreuses violations commises par la justice militaire. 

Seif Eddine Makhlouf a été interpellé à son domicile, tard dans la nuit de vendredi à samedi, par une vingtaine de policiers en civil. 

Réaffirmant que celle-ci n’est pas habilitée à poursuivre des civils et encore moins à engager des poursuites contre un individu pour les mêmes faits alors qu’il a été jugé par la justice civile, Samir Dilou a assuré que ces manœuvres n’avaient d’autre but que terroriser ceux qui en sont la cible.  

La chambre criminelle près la Cour d’appel militaire s’est prononcée dans l’affaire de l’aéroport, vendredi 20 janvier 2023. Seif Eddine Makhlouf a écopé de quatorze mois de réclusion. Nidhal Saoudi doit faire sept mois de prison et ses collègues Mohamed Affes et Maher Zid cinq mois. Abdellatif Aloui a, lui, eu un non-lieu. L’avocat Mehdi Zagrouba a, pour sa part, été condamné à onze mois de prison et a été interdit d’exercer pendant cinq ans. 

Les faits remontent à mars 2021 quand des députés d’Al Karama ont mené un raid sur l’aéroport de Tunis Carthage afin d’obliger les autorités à permettre à une femme fichée S17 de voyager. La scène a été filmée et massivement partagée sur les réseaux.

N.J. 


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page