Economie tunisie

Revirement stratégique au sein de l’UBCI après le changement identité visuelle, la performance suit

En marge de son 60ème anniversaire, l’Union bancaire pour le commerce et l’industrie (UBCI) a révélé lundi 29 novembre 2021 sa nouvelle identité visuelle lors d’un point de presse organisé dans les locaux de son immeuble historique à l’avenue Habib Bourguiba. Illustrée notamment par un nouveau logo, cette refonte de la marque conforte la position de la banque en tant qu’acteur majeur dans le paysage financier tunisien et traduit sa vision d’être résolument tournée vers l’avenir.

Lors du point de presse, qui a donné le coup d’envoi à une campagne institutionnelle et à un rebranding déployé sur tout le réseau d’agences UBCI, le Directeur Général, Mohamed Koubaa s’est exprimé en mettant l’accent sur l’histoire des 60 ans de la banque en Tunisie en assurant que l’UBCI qui en perpétuelle évolution, aborde aujourd’hui une nouvelle ère avec beaucoup d’optimisme.

Néanmoins et au fur et à mesure des années d’existence, l’identité visuelle de l’UBCI s’est construite à travers plusieurs changements et étapes importantes. Du Comptoir National d’Escompte de Paris (CNEP) en 1894, à l’UBCI en 1961, en passant par la BNCI en 1941, la banque plus que centenaire, a toujours vécu des changements et des tournants heureux.

C’est suite à la cession par le groupe BNP Paribas de ses parts dans le capital de l’UBCI au profit du Groupe CARTE, que l’UBCI change d’identité visuelle. Abordant une nouvelle gouvernance, le top management l’UBCI affirme qu’elle va plus loin, en affichant une nouvelle identité redynamisée et adaptée à sa nouvelle posture de banque engagée autour de sa promesse de toujours « se tourner vers l’avenir ».

En phase avec les nouveaux changements que vit le pays, les dirigeants de la banque indiquent qu’ils s’appuient désormais sur cette nouvelle identité pour communiquer sur sa détermination d’être à la fois dans la modernité, l’efficacité, l’innovation et la proximité.

Née en 1961, l’UBCI dispose aujourd’hui d’un réseau de 103 agences, 112 GAB opérant particulièrement aux principaux centres économiques de la Tunisie. La banque offre une large gamme de produits et services à l’attention de sa clientèle de particuliers et professionnels, couvrant différents univers de besoins notamment en matière de banque au quotidien, de financement de projets, de bancassurance et de gestion patrimoniale.

Au service également de ses clients entreprises et institutionnels, L’UBCI œuvre pour se démarquer par le biais de ses équipes spécialisées dans les domaines du cash management, des activités de marchés, de la banque d’affaires, du commerce international, de l’ingénierie financière, du leasing et du factoring. Certifiée ISO 9001 pour ses activités à l’international depuis 2002 et pour ses activités monétique depuis 2012, l’UBCI précise constamment qu’elle porte également une attention particulière aux questions de Responsabilité Sociale et Environnementale.

Côté quantitatif et d’après les dernières données publiées sur le site du Conseil du Marché Financier (CMF) le 20 octobre dernier, l’encours des crédits à la clientèle (net de provisions et d’agios réservés) a atteint 2398,4 millions de dinars (MD) fin septembre 2021. Les dépôts de la clientèle affichent une augmentation de 11,95% par rapport au 30/09/2020, avec un encours de 2931,7 MD. Ceci dénote un adossement largement adéquat de l’UBCI de ses emplois par rapport à ses ressources ce qui immunise la banque contre les risques de transformation, de liquidité et de taux.

Les produits d’exploitation ont atteint 262,8 MD, soit 3,23% d’évolution positive par rapport au 30/09/2020 alors que les charges d’exploitation ont atteint 69,2 MD, en diminution de 10,10% par rapport à la même période 2020, et ce, en raison de la baisse des commissions encourus de 21,08%.

En conséquence, le produit net bancaire de la deuxième banque privée du pays s’est élevé au terme du troisième trimestre 2021 à 193,7 MD en augmentation de 9,01% par rapport à fin septembre 2020.

Les charges opératoires affichent une progression de 15,93% par rapport à la même période de l’exercice 2020 due à un accroissement des charges d’exploitation de 32,11% en relation avec la transformation du système d’information suite à la cession des parts de la BNPP.</


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page