National

Résultats du référendum : Ghannouchi salue les réactions internationales


 

Le référendum du 25 juillet 2022 a fait l’objet de plusieurs polémiques. Ces résultats ont été fortement controversés. Une grande partie des opposants au chef de l’Etat, Kaïs Saïed, a crié au scandale et a affirmé que l’Instance supérieure indépendante pour les élections avait participé à un trucage des résultats. De plus, les critiques se sont focalisées sur le taux de participation ayant été qualifié de faible par l’opposition mais aussi par l’étranger, à savoir les USA, le Canada et l’Union européenne. Cette prise de position des puissances étrangères a été massivement critiquée et qualifiée d’ingérence et d’atteinte à la souveraineté de la Tunisie.

Bien évidemment, le président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi n’a pas manqué l’occasion de s’exprimer à ce sujet en pleine polémique. S’exprimant lors d’un passage médiatique sur la chaîne télévisée « Al Araby », Rahed Ghannouchi a salué les positions internationale. « Nous suivons ce qui se passe dans le monde au sujet du référendum tenu en Tunisie. Nous estimons que la réaction internationale était bonne… Cet événement était un échec total. Il vise à légitimer le coup d’Etat du 25 juillet 2021. Néanmoins, le peuple tunisien a montré son attachement à la démocratie. 3/4 du peuple a boycotté ce référendum », a-ti-l dit.

Pour rappel, le futur ambassadeur US en Tunisie s’est prononcé devant le Sénat à propos de sa feuille de route. Ses propos ont suscité une polémique en Tunisie. Joey R. Hood avait indiqué entre autres : « J’encouragerais les dirigeants tunisiens à rétablir rapidement un gouvernement démocratique responsable devant leur peuple… J’utiliserais tous les outils d’influence américaine pour plaider pour un retour à la gouvernance démocratique ». 

La diplomatie américaine avait émis un communiqué insistant sur l’entame d’un processus de réforme inclusif et transparent afin de restaurer la confiance des millions de Tunisiens n’ayant pas participé au référendum ou se sont opposés à la nouvelle constitution. Le Canada avait aussi critiqué le faible taux de participation tout en exprimant sa préoccupation à ce sujet. 

 

 

S.G


lien sur site officiel

Source :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page